AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a trap ! [Elox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
avatar

Oxana Davidov
« behind blue eyes »

» messages : 86
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Jeu 27 Juil - 10:11

J’accepte de dormir ici, je sais pourtant au fond que je ne devrais pas accepter une chose pareille, j’ai déjà bien assez dépassé de limites en ce qui concerne ma relation avec Ellen, mais c’est plus fort que moi, la raison n’a jamais été maîtresse de mes décisions, et ce soir encore moins. Je m’amuse à poser quelques conditions auxquelles Ellen réponds sans tarder. « Et moi je veux dormir contre toi. » Je souris de plus belle, le sourire de quelqu’un qui est totalement mordu, et j’ai bien peur que ce soit le cas. Sans tarder je la fais se lever, lui demandant de me faire visiter, sa main au creux de la mienne, avant de finir par la salle de bain. A chacune des pièces, je viens l’embrasser tendrement, comme pour en inaugurer chacune d’elles.  J’aime cette simplicité, cette spontanéité, ne pas devoir veiller à la bienséance, à se couvrir une fois qu’on a fini de faire l’amour. Parce que oui, clairement nous n’avons pas simplement couché ensemble comme la première fois, ce soir nous avons fait l’amour, et si je ne pense pas encore au réveil, je sais qu’il risque d’être plus difficile qu’il ne le devrait. Une fois dans la salle de bain, nous entrons sous l’au chaude et je ne peux me retenir de venir presser mon corps contre le sien, comme un doudou qu’on aurait besoin de serrer pour ne pas se laisser aller dans les méandres d’une réflexion bien trop compliquée. « Donc tu as visité mon salon, ma cuisine, le bureau, ma bibliothèque, maintenant ma salle de bain, la prochaine étape, c’est ?… » Je l’embrasse en souriant, déviant mes baisers dans son cou. « Ta chambre ? » Je souris et continue de dévorer son cou. « Comment une seule personne peut avoir un tel effet sur une autre ? » Je relève la tête pour plonger mon regard dans le sien avec une intensité rare. « Je me demande moi aussi. » Je reviens l’embrasser et je retiens mes pulsions et mes envies les plus profondes jusqu’à ce qu’Ellen me fasse comprendre qu’elle en a envie autant que moi. Alors je ne me fais pas prier.

C’est une bonne vingtaine de minutes plus tard, après avoir reçu un nouvel orgasme chacune, que nous décidons de sortir de la douche. Ellen s’enroule dans son peignoir et elle me tend une serviette toute chaude. Je soupire de bien être, sentant le sommeil qui cherche à pointer le bout de son nez. Mon reflet dans le miroir me fait grimacer, et c’est près de la rouquine que je me démaquille, avec ses produits de beauté, je trouve la situation plutôt amusante, et mignonne quoi qu’on en dise. Une fois terminé, nous quittons nos serviettes et peignoir pour aller nous faufiler sous les draps du lit d’Ellen. Je regarde autour de moi en souriant, j’aime bien l’ambiance de cette chambre. « On fait tout à l’envers, deux fois qu’on couche ensemble et j’avais encore jamais vu à quoi ressemblait ta chambre ! » Je ris, pour détendre l’atmosphère, et je viens la rejoindre dans le lit. Je me tourne de son côté et la regarde en souriant pendant de longues minutes avant de bailler. Je me repositionne sur le dos et fais signe à Ellen de venir se blottir dans mes bras. J’ai plutôt l’habitude d’être celle qui se blottit contre son partenaire, mais ce soir, c’est différent, et l’avoir dans mes bras me fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ellen Hamilton
« youth has no age »

» messages : 85
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Jeu 27 Juil - 14:04


It’s a trap !
Ellen & Oxana


Que dois-je conclure de ma propre attirance pour elle ? Qu’à présent je n’aime plus les hommes, que je n’aime le contact uniquement quand il vient de cette femme ? Je ne sais pas, je ne sais plus où me situer. Nous avons clairement fait l’amour. Je pense que comme moi, elle a ressenti autre chose qu’une simple approche mécanique du plaisir. Il y avait… une osmose, autre chose, quelque-chose de palpable tellement il était présent. Une chose qui fait peur autant qu’elle rassure. Comment la décrire ? Je ne sais même pas si j’en ai réellement l’envie, je préfère la vivre…
Le passage à la douche induit une fois encore, une étreinte charnelle. Il n’y a rien d’un devoir là-dedans, je me rends compte me délecter de chaque instant passer avec elle comme je me suis rarement contenté d’une situation. Et si elle venait de me présenter le monde sous un autre angle ? Une autre perspective. Rien à voir avec son métier, j’ose l’imaginer…
Nous retrouvons la chambre, et je remarque qu’elle semble lui plaire. Elle est pourtant banale à souhait et surtout sans aucune fioriture. Epurée, décorée, mais le plus simplement du monde. A mon image, elle est simple. J’y ajouterais sans doute quelques touches de décoration quand j’en ressentirais le besoin, mais pour le moment elle me plaît comme ça. Je ne suis absolument pas matérialiste, juste symbolique. J’aime que les objets aient une histoire, et remplir ma maison en ce sens. « On fait tout à l’envers, deux fois qu’on couche ensemble et j’avais encore jamais vu à quoi ressemblait ta chambre ! » « Et tu es bien la première à savoir à quoi elle ressemble… » Pensive, une seconde, avant de prendre place tout contre elle. En dehors de mes enfants, aucun homme ou même aucune femme n’a eu le loisir de pénétrer mon univers jusqu’ici. Je me love contre elle, comme si son corps était un gage de sureté, comme si dans cette position, il ne pouvait rien m’arriver, pas même les tourments d’après sommeil…
Quelques rayons de soleil pointent le bout de leur nez au travers des stores vénitiens. Je soupire, l’esprit encore embrumé, le sentiment de culpabilité qui me rattrape, et puis au bout de quelques minutes, je me fais une raison. J’ai aimé ça, je n’ai rien fait de mal, et j’ai passé une des meilleures soirées de ma vie. La meilleure depuis mon divorce. Elle dort encore, et dans un souci de discrétion, je m’extirpe des draps en douceur, sans bruit. J’enfile une nuisette en satin et descends à la cuisine. Junkie, un golden sable accusant à peine ses 7 années passées à nos côtés, tourne en rond dans l’espoir que je remplisse enfin sa gamelle. Quelques caresses, une gamelle pleine, et il me faut trouver du café. Il est déjà 10 h passées. Je profite pour préparer un petit déjeuner digne de ce nom. Panecakes, café, jus d’orange. Je prépare un plateau et monte le tout dans la chambre. En m’entendant entrer, Nina émerge à peine. « Hey… » Je lui souris, pose un genoux sur le matelas pour assurer l’équilibre du plateau et dépose mes lèvres contre les siennes. « Room service. » Je lui souris, m’installant en tailleurs, sur le bout du lit, près du plateau. Je ne suis pas très adroite avec tout ce qui relève des choses posées en équilibre, mais je vais faire un effort. « Bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oxana Davidov
« behind blue eyes »

» messages : 86
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Jeu 27 Juil - 16:30

Le réveil se fait en douceur, je ne me rends pas compte à quel point cette maison, cette chambre, ce lit, et la présence d’Ellen ont été bénéfiques pour me laisser passer une nuit paisible. Je suis du genre à ne jamais très bien dormir seule, il n’y a qu’avec Noah que j’arrive à dormir à peu près bien. Le reste du temps je tourne et retourne, ou je fais du sport pour me fatiguer et me vider la tête avant de me recoucher. Ce matin, c’est en entendant la porte s’ouvrir que j’émerge doucement, une seconde le temps que mes yeux fassent le point et je vois Ellen en nuisette, s’approcher avec un plateau de petit déjeuner. Le rêve, même si ce matin, je ne suis sans doute pas dans la même énergie qu’hier soir, et je ne me sens pas tout à fait à ma place. « Hey… » Je réponds à son sourire et remonte la couette contre ma poitrine en me redressant, avant de glisser une main dans ma chevelure. « Room service. » « T’es adorable. » Je la regarde s’installer et baille en mettant ma main devant ma bouche. « Bien dormi ? » Je hoche vivement la tête. « Comme un bébé oui. Et toi ? » Cette situation n’est vraiment pas naturelle pour moi. Le matin, je suis bien plus lucide que le soir, et je me rends compte que rester dormir là n’a pas été l’idée du siècle, clairement. Mais je ne peux pas faire machine arrière, et maintenant, il est question de me faufiler sans la blesser. « Merci pour le petit déjeuner Ellen, mais je mange pas le matin… » Je me pince un peu les lèvres d’un air désolé, mais attrape quand même le verre de jus d’orange que je commence à boire alors qu’un silence étrange et désagréable commence à s’installer. Tout est différent ce matin, et j’imagine qu’elle doit bien le sentir elle aussi. Je ne suis pas à ma place, je ne devrais pas être ici, me réveiller dans son lit, petit déjeuner au lit, tout ça c’est ce que font les couples et nous n’en sommes pas un. Ellen est ma cliente, je dois m’en souvenir, j’ai déjà dépassé beaucoup de frontières que je n’aurai dû franchir. « Je crois que je ferai mieux d’y aller, j’ai une montagne de trucs à faire aujourd’hui en plus… » Je me mords l’intérieur de la joue. Ellen est loin d’être idiote, et si ma phrase a un fond de vérité, je sais qu’elle va sentir mon malaise. Pourtant, je ne veux en rien la blesser, mais je dois faire des choix, et ma place n’est pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ellen Hamilton
« youth has no age »

» messages : 85
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Jeu 27 Juil - 18:03


It’s a trap !
Ellen & Oxana


Comment décrire ce que je ressens ? Un peu de culpabilité, sans aucun doute, mais aussi quelque-chose d’étrange, qui me fait peur. Pour autant, pourquoi pas ? J’ai fait quelque-chose de mal selon mon propre sens moral. Oxana n’a pas la moitié de mon âge et je me dis que je l’ai forcée à outrepasser ses propres limites, dont j’étais pourtant au courant. Mais je ne compte pas la faire partir plus vite que prévu. J’ai voulu cette situation et l’hospitalité est la moindre des choses. Je lui monte son petit déjeuner, je sais que nos routes doivent se séparer à présent, c’est dans l’ordre des choses et tout ira pour le mieux. On n’a qu’à dire qu’on a passé un moment super, et que… on en rentre là ? Je dois m’y prendre comment pour la remercier ? Pour éviter d’être indélicate ? La reine de la maladresse engendrée par le stress, c’est moi ! « Comme un bébé oui. Et toi ? » Je lui réponds par un petit sourire entendu. « Merci pour le petit déjeuner Ellen, mais je mange pas le matin… » « Oh… C’est pas grave, prend ce que tu veux. » Je lui assure d’un sourire entendu que je ne me vexerais pas. Je ne la connais pas, ni elle ni ses habitudes, juste l’incroyable folie dont elle me rend coupable. Pour autant, elle n’y est pour rien, elle n’a pas forcé les choses, disons que c’était un consentement mutuel ? « Je crois que je ferai mieux d’y aller, j’ai une montagne de trucs à faire aujourd’hui en plus… » « Oui, bien sûr. Tu sais où est la douche si jamais… » Je la laisse quitter le lit, rejoindre la salle de bain, et prend de quoi m’habiller, ce que j’enfile sans tarder. Un pantalon en lin blanc et un top moulant. J’ai l’impression d’avoir la gueule de bois. Je sais qu’elle en a encore pour quelques minutes, et je viens de remarquer qu’elle avait oublié un de ses bracelets sur la table de nuit. Je dépose alors quelques billets, 200 $, par pudeur sans doute, et je n’aipas envie de les lui donner en main propre. Je veux simplement lui donner un coup de main. Après tout, elle était en prestation hier soir. Même si c’était différent entre nous, elle a tout de même besoin de gagner sa vie. Et si l’agence l’a déjà rémunéré grâce à mes amies, ça ne fera qu’un plus.
Pour m’occuper les mains, je range ma cuisine, vidant le lave-vaisselle, le remplissant à nouveau, tout pour m’occuper la tête et les mains sans avoir à trop me concentrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oxana Davidov
« behind blue eyes »

» messages : 86
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Ven 28 Juil - 9:58

Ellen est gentille, très gentille, sans doute même un peu trop et ce matin, je ne me sens pas à ma place, ni même aussi à l’aise que la veille. Je savais que j’aurai dû lui dire non lorsqu’elle m’a demandé de rester, mais ses yeux de biche m’ont rendue folle et je n’ai pas pu lui refuser une telle faveur. Après un silence désagréable, je mets fin à la torture et lui dis que je vais quand même y aller, c’est mieux pour tout le monde. « Oui, bien sûr. Tu sais où est la douche si jamais… » Je hoche la tête et termine mon jus d’orange avant de le replacer sur le plateau, et je file droit dans la salle de bain. C’est vraiment une situation trop étrange. Je ne prends pas trop de temps sous la douche mais en sortant, je me rends compte que mes fringues sont en bas. C’est donc à pas de loup et en serviette que je descends pour récupérer ma robe et mon sous-vêtement avant de remonter pour aller chercher mes bijoux sur la table de nuit. Un réflexe, je retire toujours mes bracelets avant de m’endormir. Je m’habille et en tendant le bras sur la table de nuit et en dérivant mon regard dans cette même direction, je remarque les billets sur la table de nuit, sous mes bracelets. Mon coeur s’emballe et je sens une vague de colère monter alors que je prends les billets avant de descendre.

Une fois en bas, je récupère mes talons que j’enfile et avance vers elle d’un pas décidé. « Ellen. » Elle se redresse et se tourne vers moi, essuyant ses mains en posant mon regard dans le mien. « Tu plaisantes j’espère ? » Je lui montre les billets en les agitant devant ses yeux. « Je suis restée dormir chez toi Ellen ! Tu m’as demandé si je serais capable de rester et je suis restée putain ! J’ai dormi avec toi, je suis pas partie au petit matin, je suis même restée pendant ton putain de petit déjeuner. » Je dépose les billets sur le bar. « Merci de me faire passer pour une pute. C’est trop aimable de ta part ! Mais rassure-toi, j’ai pas besoin de toi pour ça. Et t’emmerde pas avec ton pourboire, j’ai été payée par l’agence. Et… Putain ! » Je passe une main dans mes cheveux, nerveuse. « Tu fais chier ! T'as tout gâché ! » Je secoue la tête et la regarde d’un air dépité, dégoûté, et fais demi-tour pour rejoindre la porte de la maison, avec l’idée que je ne la reverrai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ellen Hamilton
« youth has no age »

» messages : 85
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Ven 28 Juil - 12:10


It’s a trap !
Ellen & Oxana


Je tourne en rond comme un lion en cage en attendant qu’elle ne quitte la maison. Sa présence me plaît, mais elle n’est pas normale à proprement parler. Je sais que c’est une transaction, et si nos actes ont dépassé tout ça hier soir, c’était une belle connerie, autant de plaisir avions-nous pu prendre la veille. Outrepasser à ce point ses propres limites morales, ne peut pas nous laisser indifférente, ni l’une, ni l’autre. Je l’avais bien dit que je viendrais à culpabiliser au petit matin, non ? « Ellen. » Je me redresse, et même si je ne la connais pas autant qu’on se connait dans un couple, je sais que ce ton ne donne rien de bon. « Tu plaisantes j’espère ? » Les billets, je me sens coupable, une fois de plus. Pour les billets, pour la nuit, pour m’être laissée aller… « Je suis restée dormir chez toi Ellen ! Tu m’as demandé si je serais capable de rester et je suis restée putain ! J’ai dormi avec toi, je suis pas partie au petit matin, je suis même restée pendant ton putain de petit déjeuner. » J’entends chacun de ses reproches et je me trouve incapable de me défendre, elle a pourtant tellement raison… « Merci de me faire passer pour une pute. C’est trop aimable de ta part ! Mais rassure-toi, j’ai pas besoin de toi pour ça. Et t’emmerde pas avec ton pourboire, j’ai été payée par l’agence. Et… Putain ! » « Non, c’est rien de tout ça, je voulais juste… ! » Défends-toi Ellen, tu viens de tout foutre en l’air, par un simple geste, plus humiliant que je ne l’aurais pensé… « Tu fais chier ! T'as tout gâché ! » « Non Nina attend ! » Je lâche tout ce que j’ai en main pour la rejoindre, mue par une énergie nouvelle, et la peur au ventre. Je pose ma main sur son bras, cherchant à la retenir, et à la retourner vers moi. « Je suis désolée. Ecoute… » Je soupire, cherche mes mots et dévie mon regard, avant de le reposer sur elle, je n’aurais pas de seconde chance. « Tout ça me dépasse, je… J’ai jamais vécu ça. Je voulais juste… Je voulais pas que tu crois que j’abuse de toi ou… Je sais tout ce que tu as dû sacrifier cette nuit. » Son propre code moral, ses promesses personnelles, le peu d’équilibre et de raison qu’il restait à sa pratique professionnelle… « Je veux juste t’aider. Ne voit pas ça comme un pourboire, vois ça comme… Comme un coup de main. Je sais que tu peux faire beaucoup mieux que ça. Je sais que t’es pas pleinement toi. » La voilà maintenant pendue à mes lèvres, je ne dois pas me louper. « Pardonne-moi, c’était maladroit. Mais prends-les, parce que ça n’a rien à voir avec ce que tu pourrais appeler une prestation. Je voudrais juste t’aider. C’est quoi ça, pour toi, un client ? Alors garde moi une soirée, rien que pour moi, et prend un jour de congés à l’agence. D’accord ? Je te loue pas, je te file un coup de main, et en échange, tu acceptes de me revoir… » Voilà que je suis maintenant suppliante, ses mains dans les miennes, paniquée à l’idée qu’elle puisse me fuir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Oxana Davidov
« behind blue eyes »

» messages : 86
» inscrit le : 19/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   Ven 28 Juil - 18:38

Je sors de mes gonds, je me sens abusée, je me sens comme une pute et c’est clairement pas ce que je voulais faire de ma vie. Elle imagine quoi ? Que c’est agréable pour moi d’être escort ? J’ai beau lui jouer la tirade de celle qui aime son métier mais putain, qui aime ça ? Surtout si c’est pour que certains clients me prennent pour une pute. Et le geste d’Ellen me met hors de moi, je ne pouvais pas simplement laisser les billets et quitter la maison sans rien dire. Je me devais de lui dire, de lui parler de cette connerie. « Non Nina attend ! » Elle me retient par le bras pour m’inciter à me retourner et je souffle un peu, me résignant à lui faire face pour entendre ce qu’elle a à me dire. « Je suis désolée. Ecoute… Tout ça me dépasse, je… J’ai jamais vécu ça. Je voulais juste… Je voulais pas que tu crois que j’abuse de toi ou… Je sais tout ce que tu as dû sacrifier cette nuit. » Elle a du mal à trouver ses mots, son discours est décousu, je veux bien croire qu’elle soit déstabilisée de ce que nous vivons ou plutôt ce que nous avons vécu, mais je pense qu’elle a assez de jugeote pour réfléchir et se rendre compte que son geste était carrément déplacé. « Je veux juste t’aider. Ne voit pas ça comme un pourboire, vois ça comme… Comme un coup de main. Je sais que tu peux faire beaucoup mieux que ça. Je sais que t’es pas pleinement toi. » Je fronce cette fois les sourcils, cherchant à comprendre ce qu’elle veut dire dans les charabia des pensées décousues qui franchissent la barrière de ses lèvres. « Pardonne-moi, c’était maladroit. Mais prends-les, parce que ça n’a rien à voir avec ce que tu pourrais appeler une prestation. Je voudrais juste t’aider. C’est quoi ça, pour toi, un client ? Alors garde moi une soirée, rien que pour moi, et prend un jour de congés à l’agence. D’accord ? Je te loue pas, je te file un coup de main, et en échange, tu acceptes de me revoir… » J’ai peur de saisir. Je plisse un peu les yeux et secoue la tête. « Ouais en gros tu me payes une soirée avec toi mais au black quoi. » Je soupire, déçue de son comportement, même si j’imagine que je suis en train de penser sous la colère. « Tu sais quoi laisse tomber. J’en veux pas de ton fric. Et j’ai pas besoin d’aide. Je vais très bien ! » Je retire mes mains des siennes et fais demi-tour me dirigeant vers la porte. « Merci quand même pour le resto ! » Je lève ma main en l’air comme pour lui dire au revoir avant de passer la porte d’entrée. Ça ne s’est pas fini exactement comme je l’aurai imaginé, et je remarque que dans ce genre de situation, mon caractère de russe glaciale reprend le dessus. Je m’attendais à quoi au juste ? N’importe quoi…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's a trap ! [Elox]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's a trap ! [Elox]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» chaise haute trip trap mode d'emploi?
» Mouse Trap (6 ans et +) 2 à 4 joueurs
» Dépollution des terrains du trapèze
» Photos de la ZAC Seguin Rives de Seine (trapèze)
» Le trapèze et l'île Seguin au cours de l'histoire (avant Renault)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPINESS INSIDE :: 
l'administration
 :: 
les souvenirs,
pour ne jamais oublier
 :: 
sujets terminés,
c'est du passé
-