AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Mar 29 Aoû - 17:09

Après une courte trêve sur son âge, où j’apprend qu’elle a la quarantaine, je décide de ne pas chercher plus loin. La blonde en profite pour me poser une question concernant le père de ma fille, et c’est difficilement que j’arrive à lui répondre et lui expliquer ce qu’il en est. Elle me rassure, s’excuse même, et je souris. « Bien sûr, et si on sort avec Maé, on t’emmènera avec nous, pas que tu t’ennuies toute seule ! » C’est adorable de sa part, et parlons rapidement de Luke avant de changer de conversation à ma demande puis nous terminons nos assiettes. Je n’en peux plus, et je m’effondre presque dans le canapé tellement mon ventre est plein. J’ai l’impression que je vais exploser. « J’en peux plus non plus, mais je garde l’adresse. » Je souris, et me lève pour débarrasser, l’empêchant de me suivre afin qu’elle se repose. Je n’ai pas envie qu’elle se sente mal, qu’elle se prenne une assiette sur les pieds à cause d’une maladresse à la suite de son léger accident. Je lui lance un léger clin d’oeil avant de m’éloigner vers la cuisine. Quand je reviens, je lui propose de rester encore. Enfin clairement, je ne lui donne pas le choix, elle est de bonne compagnie et ça m’évite d’être seule. « Plutôt ? Plutôt de bonne compagnie ? Je te remercie du compliment. Je suis de compagnie potable. » Je ris un peu, et décide de la taquiner. « Compagnie potable… à voir. » Elle sait que je plaisante, mais je décide quand même de me reprendre un peu. « Tu es de très bonne compagnie. Dis pas ça à Luke, il va être jaloux. » Je ris légèrement, et m’effondre à ses côtés dans le canapé. « Bien sûr que je reste, tant que tu veux que je reste. De toute manière, je suis pas une grande dormeuse. » Me voilà rassurée, et je continue de la regarder. Mon regard accroche peut-être un peu trop le sien, et je rougis très légèrement quand nos pupilles se croisent. Elle me fait de l’effet, et je ne sais pas trop quoi en penser. « J’ai posé une question risquée tout à l’heure, tu peux en faire autant si tu veux. » J’hausse un peu les épaules, et je place mes jambes en tailleur en me redressant. « Hum d’accord ! » Je continue de la regarder, de la contempler serait le mot juste, et réfléchis quant à la question que je pourrais lui poser. Il y a tellement de chose que j’aimerais savoir. Déjà, si elle est en couple. Elle a esquivé la question la dernière fois, mais je ne suis pas sûre d’avoir envie de savoir désormais. Finalement, c’est sans réfléchir que je pose la seconde question qui me vient à l’esprit. « C’est comment avec les femmes ? » Le sexe, je veux dire. Ma curiosité et ma spontanéité me tueront un jour, et je secoue vivement la tête en rougissant. « Non, pardon. Comment tu as su que tu aimais les femmes ? » Je fronce légèrement les sourcils, mes joues ne décolorant pas du rouge coquelicot. Je suis vraiment trop bête, et puis en quoi ça me concernerait de savoir ? J’ai Luke, et je n’aime pas les femmes, enfin je crois. Je ne me suis jamais posée la question, mais ce n’est pas le moment de réfléchir à cette chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Mer 30 Aoû - 14:39

Je taquine la jeune femme lorsqu’elle me dit que je suis de plutôt bonne compagnie. « Compagnie potable… à voir. » Je rien un peu parce que je vois bien qu’elle plaisante, et ça me fait plus sourire qu’autre chose. « Tu es de très bonne compagnie. Dis pas ça à Luke, il va être jaloux. » J’arque un sourire, amusé de sa révélation. « Luke pourrait être jaloux de moi ? Non je pense pas, il n’a rien à craindre. » Tu parles. Sa nouvelle petite amie est tout à fait à mon goût, et j’ai presque l’impression de la troubler un peu, ce qui, je dois bien avouer, est totalement jouissif. Je propose finalement à la jeune femme de me poser une question risquée, tout en me positionnant confortablement dans le sofa. « Hum d’accord ! » Je la regarde se redresser et se mettre en tailleurs en face de moi. J’aime ce qu’elle dégage, et je m’efforce de ne pas laisser mon regard glisser n’importe où, surtout que j’ai bien remarqué qu’elle ne portait pas de sous-vêtements. « C’est comment avec les femmes ? » Surprise, je lève un peu les sourcils agrandissant mes yeux bleus, et penche la tête pour finalement sourire en voyant ses joues s’empourprer. « Non, pardon. Comment tu as su que tu aimais les femmes ? » Joli rattrapage, mais je comprends qu’elle se sent toujours mal à l’aise, et l’envie de la taquiner est pourtant très forte, mais je me ravise. « Ça n’a pas toujours été. Disons qu’avant je ne me posais pas la question, on est formatés par la société pour qu’une homme soit attiré par une femme et une femme par un homme. » Elle est attentive et à ma voix posée et mon début d’explication, je sens qu’elle se détend un peu, comprenant que je ne vais pas en rajouter une couche. Mais elle ne perd rien pour attendre. « Et puis quand je me suis séparée de Luke, je me suis pas mal remise en question, sur beaucoup de sujets, y compris la sexualité. Disons que j’ai jamais… » Je grimace un peu et baisse le ton comme pour lui confier un secret. « Je compte sur toi pour ne pas lui dire ce que je vais te dire. » Un sourire complice, et j’enchaîne. « J’ai jamais ressenti réellement de plaisir avec lui, ni avec les autres hommes avant lui d’ailleurs. Enfin en tout cas, jamais autant qu’avec les femmes que j’ai pu côtoyer. » Nouveau sourire, et cette fois mon regard se fait plus taquin, sans doute un peu plus charmeur, malgré moi. « Et pour répondre à ta première question, avec les femmes, il y a quelque chose de beaucoup plus… cosmique. » Je ris un peu au terme employé avant de poursuivre. « Il y a un côté plus doux, plus sensuel, les hommes sont en général plus animaux, moins dans l’affect. Avec les femmes c’est langoureux, plus long aussi, beaucoup plus long, et il y a une connexion qui se fait de manière tellement différente… » Je soupire en sentant un coup de chaud rien que de penser à ça. « Tu n’as jamais posé ce genre de question à ta soeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Mer 30 Aoû - 16:07

Après avoir légèrement taquiner Eden sur le fait qu’elle soit de compagnie potable, je lui avoue que j’apprécie sa présence, mais je lui demande de ne pas le dire au père de sa fille, au cas où il soit jaloux. « Luke pourrait être jaloux de moi ? Non je pense pas, il n’a rien à craindre. » Je ris un peu, et j’hausse les épaules. C’est vrai, il n’a rien à craindre enfin je ne pense pas. La blonde me propose de lui poser une question également, et je me place bien dans le canapé afin de réfléchir, avant de lui sortir la première qui me vient en tête. Je rougis immédiatement, et je me rattrape. En quoi ça m’intéresserait de savoir comment se passe le sexe avec les femmes ? Je détourne ma question, lui demandant comment elle a su qu’elle aimait les femmes. « Ça n’a pas toujours été. Disons qu’avant je ne me posais pas la question, on est formatés par la société pour qu’une homme soit attiré par une femme et une femme par un homme. » Je suis attentive, et je l’écoute sérieusement. Ça m’intéresse beaucoup ce sujet, toujours. « Et puis quand je me suis séparée de Luke, je me suis pas mal remise en question, sur beaucoup de sujets, y compris la sexualité. Disons que j’ai jamais… » Mes oreilles sont aux aguets, et je fronce un peu les sourcils pour écouter la suite. « Je compte sur toi pour ne pas lui dire ce que je vais te dire. » Je lui répond par un sourire, mais je ne sais pas du tout ce qui m’attend. « J’ai jamais ressenti réellement de plaisir avec lui, ni avec les autres hommes avant lui d’ailleurs. Enfin en tout cas, jamais autant qu’avec les femmes que j’ai pu côtoyer. » Du plaisir ? Qu’est-ce qu’elle veut dire par ‘ressentir réellement du plaisir’ ? Elle m’intrigue désormais davantage, et je ne comprend pas vraiment de quoi elle parle. « Attends… plaisir ? » Je secoue vivement la tête, ce n’est sans doute pas un bon sujet de discussion. J’ai presque l’impression d’être avec ma confidente à l’écouter me donner des conseils… mais je la connais à peine. « Et pour répondre à ta première question, avec les femmes, il y a quelque chose de beaucoup plus… cosmique. »  J’hausse un sourcil, et ris un peu. Cosmique ? Le style de truc qui te met la tête dans les étoiles ? « Il y a un côté plus doux, plus sensuel, les hommes sont en général plus animaux, moins dans l’affect. Avec les femmes c’est langoureux, plus long aussi, beaucoup plus long, et il y a une connexion qui se fait de manière tellement différente… » Plus elle parle avec ce ton de voix, et plus la chaleur monte, mes joues sont désormais complètement rouges, et je ferme un peu les yeux en soupirant. C’est carrément dingue ce qu’elle me raconte, mais elle m’intrigue encore plus maintenant. Ça donnerait presque envie, je vous jure. Pourquoi je devrais avoir envie de faire ça avec une femme ? Luke me convient. Enfin je crois. En fait j’en sais rien, voilà, elle me met le doute, et avec ce qu’elle me raconte, j’ai l’impression de passer à côté d’une chose exceptionnelle. Elle pouvait pas me dire que c’était nul ? Enfin je lui ai demandé, c’était à mes risques et périls… Bon, mon cerveau il peut pas arrêter de réfléchir là ? J’ai l’impression que mes yeux regardent sa poitrine, et c’est pas sain -seinshahaah- du tout. « Tu n’as jamais posé ce genre de question à ta soeur ? » Je sursaute, et me recentre dans ses yeux en secouant la tête. « Pas vraiment. Pas du tout en fait, c'est pas des sujets de discussion. » Je me mord la lèvre. « Et heu… c’est bien ? » Elle n’a pas été assez honnête, non, faut que j’en sache encore plus ? Faites moi taire, c’est pas possible. « Non mais en fait ça m’intrigue. Enfin non pas du tout en fait. J’en sais rien. » Je bafouille, voilà, je suis mal barrée. Pourquoi elle me déstabilise elle aussi ? « Excuse-moi, je ne sais pas quoi dire. » Je rougis à nouveau et me mord la lèvre, ça devient presque une habitude. Finalement je me lève, ça m’aidera à me détendre. « Tu veux boire un truc ? Digestif ? » Je n’ose même plus la regarder dans les yeux, je suis pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Jeu 31 Aoû - 18:50

La jeune femme est destabilisée par mon discours, je le vois, je le ressens. Elle boit mes paroles et pourtant, elle semble interloquée par chacun de mes mots, chaque nouvelle phrase qui parle de l’amour entre deux femmes. Je m’en étonne étant donné qu’elle a dit avoir une soeur lesbienne. Si elle a tant d’interrogations, pourquoi elle ne demande pas à sa soeur ? Je poursuis pourtant ma déclaration en ce qui concerne Luke, jouant un peu avec une voix plus basse et sans doute un peu plus sensuelle qu’elle ne le devrait. « Attends… plaisir ? » Je m’arrête et penche la tête légèrement sur le côté, dubitative, interrogatrice. Je plisse même un peu les yeux, pas certaine de comprendre exactement où elle veut en venir avec cette question. « Oui, plaisir, orgasme. Enfin aucun mec ne m’a fait grimper aux rideaux quoi. » J’aurai pu utiliser le mot ‘jouir’ mais j’ai eu peur qu’elle devienne pivoine à nouveau. Son côté espiègle mais tout aussi curieux me fait complètement craquer. J’en rajoute finalement une couche en lui expliquant ce que représente pour moi le sexe avec une femme. Bien sûr, je fais une généralité, je n’ai pas toujours couché qu’avec des filles qui m’ont fait grimper aux rideaux, quoi que la proportionnalité est plus importante que pour les hommes qui sont passés sous mes draps, bien qu’ils soient moins nombreux.  Je sens l’esprit d’Elly me quitter, je remarque ses joues toujours roses et la naissance de ses cheveux légèrement brillante, sans compter sa cage thoracique qui se soulève un peu plus rapidement, et son regard rivé sur mon débardeur, mais comme si elle était totalement dans le vague. Ma prise de parole la fait se reconnecter à moi, comme au sortir d’une crise de somnambulisme. « Pas vraiment. Pas du tout en fait, c'est pas des sujets de discussion. » Je hoche doucement la tête, je comprends, ça peut être délicat, surtout que je ne sais pas comment elle s’entend avec sa soeur. « Et heu… c’est bien ? » Cette fois je fronce les sourcils, cherchant à comprendre son cerveau qui va visiblement un peu trop vite pour moi. « Non mais en fait ça m’intrigue. Enfin non pas du tout en fait. J’en sais rien. » Je souris légèrement de la voir s’empêtrer toute seule, je trouve ça tout bonnement adorable. « Excuse-moi, je ne sais pas quoi dire. » Un nouveau mordillement de lèvres, une sale habitude visiblement. Surtout que ça a tendance à me rendre folle. « Tu veux boire un truc ? Digestif ? » me demande-t-elle en se levant soudainement. Je regarde mon verre de vin, et la bouteille. « Non ça va, c’est gentil, je vais rester au vin, les mélanges ça m’a jamais trop réussi. » Je ris un peu pour essayer de détendre l’atmosphère. La jeune femme va boire un grand verre d’eau dans la cuisine et revient, s’asseyant plus loin que moi que tout à l’heure. « J’ai fait que répondre à tes questions ma belle, t’as pas à te sentir gênée de quoi que ce soit, on discute c’est tout, rassure-toi, je compte pas te sauter dessus ! » Je ris à nouveau, je voudrais qu’elle arrête de stresser de je ne sais quoi. Je ne suis pas une prédatrice, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Ven 1 Sep - 9:33

Ma curiosité me tuera un jour, et je crois bien que nous y sommes. Je suis en train de regretter les questions que je viens de poser à Eden, et je suis terriblement mal à l’aise. Quand elle parle de plaisir, je peine à comprendre, plaisir de quoi ? De se faire sauter comme un animal ? J’ai du mal à voir le plaisir qu’il y a là dedans, je n’ai connu quasiment que ça, et je dois avouer que je suis dans l’incompréhension. « Oui, plaisir, orgasme. Enfin aucun mec ne m’a fait grimper aux rideaux quoi. » Je fronce les sourcils, je pensais que l’orgasme était un mythe mais visiblement, je me trompe. « Orgasme… heu ok… » Je soupire un peu, et continue de l’écouter me parler. Elle répond même à ma première question, et m’explique comment est le sexe avec une femme. Mes joues ne tardent pas à rougir, par la honte d’écouter ces paroles, mais aussi par la chaleur qui s’initie dans mon corps et dont je ne comprend pas la cause. Quand elle termine, je sursaute, et elle me demande si j’en ai déjà parlé avec ma soeur. Je secoue vivement la tête, je n’oserais jamais poser ces questions à Phoenix. J’ose un léger sourire, et lui demande encore une fois si le sexe avec les femmes c’est bien, puis je me rattrape maladroitement en lui avouant que ça m’intrigue, mais je nie aussitôt. Purée, je ferais mieux de me taire. Je m’excuse, et lui propose de boire un digestif. « Non ça va, c’est gentil, je vais rester au vin, les mélanges ça m’a jamais trop réussi. » Entendre son rire m’aide à me détendre, et je pars dans la cuisine pour boire un grand verre d’eau et reprendre ma respiration. Purée j’ai vraiment, vraiment, vraiment trop chaud c’est pas humain là. Je déglutis une dernière fois, pousse un long soupire, et je retourne auprès de la blonde en m’asseyant un peu plus loin. J’ai vraiment honte maintenant. « J’ai fait que répondre à tes questions ma belle, t’as pas à te sentir gênée de quoi que ce soit, on discute c’est tout, rassure-toi, je compte pas te sauter dessus ! » Son ‘ma belle’ me fait frissonner, et je ris à la fin de sa phrase, nerveusement. J’ai vraiment des problèmes. « Excuse moi c’est juste que j’ai pas tout saisi, j’ai l’impression de vivre dans un autre monde que toi. » Je me mord la lèvre, et poursuis le fond de mes pensées. « Je te jure tu me donnerais presque envie ! » Je ris un peu, et reste silencieuse quelques secondes en replaçant mes cheveux avant d’écarquiller grossièrement mes yeux quand je capte ce que je viens de lui dire. Putain ferme là ! « Non, oublie ce que je viens de dire je le pensais… » Je déglutis, je suis à nouveau toute rouge, je le sens bien. « Je le pensais pas. » Enfin je crois. Dans le fond, je sais qu’elle m’a presque donné envie mais c’est idiot de lui dire, il ne se passera rien. J’espère. Je couche avec son ex quand même, et avec le père de sa fille ! Pourquoi je suis obligée de me rassurer aussi ? Je ne devrais même pas en avoir besoin, si j’étais sûre de la chose… « Putain… » Je soupire un peu, j'ai vraiment honte de moi maintenant, et j'espère que ça ne lui a pas donné des idées. Ou j'espère. Purée Elly arrête de réfléchir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Ven 1 Sep - 16:54

Je suis assez étonnée que la jeune femme semble perdue lorsque je lui parle de notion de plaisir, d’orgasme. Quoi qu’en y réfléchissant, je n’avais encore pas connu ça à son âge, j’imagine qu’elle ne pourra trouver son bonheur que le jour où elle sera en paix avec elle même. Mais si elle n’imagine même pas que ça puisse exister, le mal est plus profond encore. Mais je n’appuie pour le moment pas sur le sujet, j’y reviendrai plus tard si je trouve le moment opportun. Pour le moment, j’ai l’impression d’être comme un peintre qui joue de ses couleurs sur une toile, mais pas n’importe laquelle. Ma toile ce soir, ce sont les joues d’Elly. Je m’amuse de la voir rougir, tentant pourtant de ne pas le lui faire remarquer. D’un savant mélange de tour de passe passe, j’arrive aisément à la calme, qu’elle retrouve un semblant de calme, avant une nouvelle tempête. J’adore ça, elle est tellement adorable. « Excuse moi c’est juste que j’ai pas tout saisi, j’ai l’impression de vivre dans un autre monde que toi. » Je penche légèrement la tête sur le côté, souriant à peine en attendant qu’elle poursuive. « Je te jure tu me donnerais presque envie ! » Cette fois j’ouvre grand les yeux sous la surprise de cette phrase sortant de sa bouche. « Oh vraiment ? » Je ris avec elle et je sens qu’elle est repartie pour rougir comme pas permis. Bingo. Elle vient de se rendre compte de ce qu’elle a dit. Touché, coulé. « Non, oublie ce que je viens de dire je le pensais… Je le pensais pas. » Je m’installe un peu mieux dans le canapé, toujours ce petit sourire légèrement narquois au bout des lèvres, et je ne la lâche pas des yeux, observant chaque marque de nervosité. « Pourtant c'est sorti très naturellement… » Je suis odieuse à enfoncer le clou de cette manière, mais je la trouve tellement mignonne, c’est plus fort que moi. « Putain… » « Hey ! » Je m’approche un peu d’elle, doucement, et viens glisser ma main sur sa joue pour replacer une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. « Faut pas te mettre dans des états pareils, c’est pas grave. On a le droit d’être troublées par certaines discussions, y’a pas mort d’homme ok ? » Je glisse mon index sous son menton pour lui faire redresser le visage et je plonge mon regard dans le sien. « Je vais pas te manger, arrête de vouloir te planquer dans un trou de souris ! » Nouveau sourire, pour la rassurer. « On en parle plus, c’est mieux. D’accord ? » Je voudrais pas qu’elle ait envie de me renvoyer chez moi juste parce que nous parlons d’un sujet qui la met mal à l’aise. « Tu veux que je rentre, que je te laisse tranquille ? J’ai vraiment pas envie d’être un trouble fête ma belle, vraiment. » Je ne la lâche pas des yeux, je suis honnête avec elle, je ne pensais pas que cette discussion allait la mettre dans un état pareil. Après tout, nous ne faisons que parler. Si encore j’avais fait un pas physique vers elle, ok, mais ce n’est pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Ven 1 Sep - 17:31

Cette discussion me met vraiment mal à l’aise, c’est pas possible, et je ne sais même plus me contenir. Je rougis, je suis perdue, j’ai l’impression qu’elle me raconte une histoire. Et en même temps, je sens la sincérité dans ses paroles et je ne peux pas m’empêcher de ressentir des sensations plutôt étranges. Comme si j’avais envie de découvrir cette histoire, ce qu’elle est en train de me raconter. Je suis pathétique à penser à ça, alors que Luke doit me convenir. J’essaye de m’excuser et d’expliquer mon ressenti à la blonde, et comme d’habitude, je suis maladroite et lui avoue que j’ai presque envie de vivre ce qu’elle me raconte. « Oh vraiment ? » C’est à ce moment là que j’écarquille les yeux, honteuse de mes paroles, je ne sais vraiment plus où me mettre. Je secoue vivement la tête, rougis de plus belle, et lui demande d’oublier ce que je viens de dire. Pourquoi j’aurais envie de faire l’amour avec une femme ? Purée, ça sonnait presque comme une proposition… « Pourtant c'est sorti très naturellement… » Cette fois-ci, je relève discrètement le regard vers la blonde, et lâche une petite injure. Elle veut dire quoi ? Qu’est-ce qu’elle veut entendre de ma part ? Je suis en panique, et je n’ose même plus la regarder dans les yeux maintenant. Voilà, c’est la catastrophe comme toujours. « Hey ! » Je sens sa main se poser sur ma joue, et mon corps en répond par un léger soupire. C’est quoi ça ? « Faut pas te mettre dans des états pareils, c’est pas grave. On a le droit d’être troublées par certaines discussions, y’a pas mort d’homme ok ? » Je relève doucement la tête grâce à sa main, et mon regard croise le sien. Je ne bouge pas, quand elle me touche, je n’ose plus faire un geste. Je suis paralysée, littéralement. « Je vais pas te manger, arrête de vouloir te planquer dans un trou de souris ! » Je souris timidement, et hausse les épaules. « On en parle plus, c’est mieux. D’accord ? » J’hoche la tête. « D’accord. » J’ai l’air d’une enfant, c’est vraiment pas possible. « Tu veux que je rentre, que je te laisse tranquille ? J’ai vraiment pas envie d’être un trouble fête ma belle, vraiment. » Je secoue vivement la tête, et comme instinctivement, je viens placer ma main sur la cuisse de la blonde. « Non, reste avec moi, me laisse pas toute seule. » Je suis vraiment une enfant. Je laisse ma main sur sa cuisse, et me surprend même à la caresser doucement avec mon pouce. Elly, t’as trop bu ses paroles. « Eden je… » Je déglutis un peu. « Tu voudrais pas m’embrasser ? Je te dis, ça signifiera rien, j’ai Luke. Mais ça évitera peut-être à mon cerveau de trop réfléchir, je sais pas. » Au final, ça risque d’être encore pire. Je me mord la lèvre en pensant à ce que je viens de lui demander, ça ne me ressemble pas, mais je n’arrive même plus à réfléchir. « Je veux juste voir ce que ça fait et ça, je peux pas le demander à ma soeur, tu vois. » Je ferais mieux de me taire, les conséquences seraient moins nombreuses, et ma vie moins un désastre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Sam 2 Sep - 10:58

J’essaie de la rassurer, du mieux que je peux, lui dire que rien n’est grave et qu’après tout, ce n’est qu’une discussion. Nous n’avons rien fait de mal, et il est encore temps d’arrêter ici si vraiment elle se sent mal à l’aise de continuer sur cette voie. Loin de moi l’idée de la bloquer complètement et qu’elle devienne totalement frigide. Surtout pas. Dans ce cas, autant rentrer chez moi. D’ailleurs, c’est ce que je propose à la jeune femme pour ne pas qu’elle se sente obligée de me garder là. Si elle préfère rester seule alors soit, je m’y plierai. Mais visiblement, elle ne le voit pas sous cet angle puisqu’elle s’approche déjà, posant sa main sur ma cuisse, geste qui est loin de me déplaire, mais j’étais surtout loin de m’y attendre. Je fais mine de ne pas y prêter attention. « Non, reste avec moi, me laisse pas toute seule. » Son regard enfantin me fait totalement craquer et déjà un sourire fend mes lèvres. Je dois réprimer un frisson qui s’invite lorsqu’elle caresse ma peau du bout de son pouce. « Eden je… » Je garde mon regard ancré dans le sien, attendant qu’elle poursuive, pendue à ses lèvres. « Tu voudrais pas m’embrasser ? Je te dis, ça signifiera rien, j’ai Luke. Mais ça évitera peut-être à mon cerveau de trop réfléchir, je sais pas. » Surprise par sa requête, je plisse un peu les yeux, perplexe. Elle se mord la lèvre, chose qui me fait chavirer, c’est une mauvaise, très mauvaise idée. « Je veux juste voir ce que ça fait et ça, je peux pas le demander à ma soeur, tu vois. » Un rire naturel s’extirpe de mes lèvres, elle est drôle malgré elle. « Ça c’est sûr. » Je secoue la tête un peu, soupirant très légèrement. « T’es sûre que c’est une bonne idée ? Je veux bien mais c’est moi qui vais me sentir mal si tu trouves ça bien ! Et puis, un baiser ça veut pas dire grand chose, y’a plein de filles qui embrassent d’autres filles sans être forcément gay tu sais et… » Elle ne me lâche pas des yeux, je vais tressaillir. « Bon. » Je prends une grande inspiration. « D’accord, mais je te préviens, si tu aimes je ne suis pas responsable ! Et si tu n’aimes pas, promets moi de ne pas me faire sentir mal hum ? » Encore une fois j’essaie de la détendre, pas question que ce genre d’expérience soit vue comme quelque chose de traumatisant, au contraire même. Je m’approche d’elle, doucement, nos visages qu’à quelques centimètres désormais. « Tu es sûre de toi ? » ma voix s’est muée en un murmure, quelque chose de beaucoup plus sensuel, et charmeur malgré moi. Elle hoche la tête et même si je ne la sens pas sûre d’elle, je tente quand même le coup, espérant qu’elle ne me jette pas comme une malpropre. Doucement je viens réduire l’espace entre nos lèvres pour venir capturer les siennes. Un baiser d’abord doux, le temps pour elle de s’acclimater, avant que ma main ne vienne caresser sa joue et se nicher à la naissance de sa nuque, mettant un peu plus de profondeur dans ce baiser. Délicatement, ma langue vient caresser sa lèvre inférieure et c’est sans grande surprise que je sens la sienne venir à ma rencontre, faisant s’accélérer mon coeur légèrement. Je crois que ça n’a pas l’air de lui être désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Sam 2 Sep - 12:03

Je suis en train de perdre la tête, complètement. Cette femme me fait plus d’effet qu’elle en a l’air, et je peine à comprendre ce qu’il m’arrive. Je ne sais même plus réfléchir, et je me surprend même à poser ma main sur sa cuisse, avant de la caresser en lui demandant de ne pas partir. Qu’est-ce qu’il se passe dans mon cerveau, bordel ? Je suis incapable de réfléchir, et sans même m’y attendre, je lui demande de m’embrasser. Je lui explique que ça ne signifiera rien, du moins j’espère, parce que j’ai Luke et que je suis contre la tromperie. Je lui explique même que je ne peux pas demander ce style de chose à ma soeur. La blonde rit, et moi, je rougis encore. « Ça c’est sûr. » Je souris un peu, timide. « T’es sûre que c’est une bonne idée ? Je veux bien mais c’est moi qui vais me sentir mal si tu trouves ça bien ! Et puis, un baiser ça veut pas dire grand chose, y’a plein de filles qui embrassent d’autres filles sans être forcément gay tu sais et… » J’hausse les épaules, il vaut mieux pour elle qu’elle se taise si elle ne veut pas que je change d’avis et… « Bon. » Je respire en même temps qu’elle, je suis figée sur place. « D’accord, mais je te préviens, si tu aimes je ne suis pas responsable ! Et si tu n’aimes pas, promets moi de ne pas me faire sentir mal hum ? » J’hoche un peu la tête. « Oui. Promis. » Je me mord à nouveau la lèvre inférieure, et plus elle rapproche son visage, plus ma respiration devient chaotique. Mon dieu, je suis en train de perdre la tête. « Tu es sûre de toi ? » J’hoche la tête, qu’elle se dépêche, je n’ai pas envie d’y passer vingt ans et… Quand elle pose ses lèvres sur les miennes, c’est comme un tourbillon d’émotion qui s’empare de mon corps. D’abord la peur, puis l’euphorie, puis l’envie de recommencer à nouveau. Eden glisse sa main sur ma joue, puis sur ma nuque, et quand je sens sa langue caresser ma lèvre, la mienne vient à sa rencontre avec une envie plus forte que la raison. Je ferme les yeux, et déjà, nos langues s’entremêlent, s’embrasent, au fur et à mesure que mon corps se réchauffe. Je ne sais pas ce qu’il se passe. J’ai rarement senti autant de choses en un baiser, et je n’arrive plus à réfléchir. Je me rapproche davantage, glissant ma main sur sa nuque à mon tour, prolongeant le baiser. Au bout de quelques minutes, je brise le contact de nos lèvres pour reprendre mon souffle. « Putain je… » Je n’arrive même plus à parler, ni à réfléchir. Je n’ai qu’une envie, celle de recommencer, et ce n’est pas sain. Pas sain du tout même, mais je n’arrive pas à garder raison. « Encore… » Je la supplie, plongeant mon regard dans le sien, oubliant complètement l’homme qui partage ma vie et qui se trouve être le père de sa fille. C’est horrible. « Embrasse-moi encore Eden. » Je relève la tête vers elle, ma respiration s’accélère à nouveau, et j’ai du mal à la contrôler. « S’il te plait… » Je me mord la lèvre inférieure, je ne suis plus Elly, c’est impossible. Qui suis-je ? Je n’en ai aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Sam 2 Sep - 16:10

Je vois bien dans son regard que si je continue de parler, je vais finir par la dissuader de tenter l’expérience. Je me demande bien ce qui est le mieux à faire. De nous deux, j’imagine que je suis la plus âgée et que donc je devrais être la plus raisonnable. Mais ce n’est pas le cas, et même si je sais pourtant qu’elle vit une histoire avec mon ex qui n’est autre le père de ma fille, je ne peux me retenir de l’envie qui me dévore. Depuis déjà quelques heures, la jeune femme joue de sa lèvre qu’elle vient mordre entre ses dents, et enfin elle me donne le droit d’y goûter. Ce n’est pas bien, mais il n’y a pas mort d’homme. Alors lorsque je me trouve à la lisière de ses lèvres, je lui donne un dernier échappatoire avant de fondre contre ces dernières. Vu l’excitation que mes paroles ont créé en elle, je doute que ce baiser lui déplaise. Il y a de ces femmes qui sont assez curieuses pour avoir envie de tenter, mais qui s’arrêtent à un simple baiser. Et ce n’est pas plus mal d’ailleurs parce que ces femmes inexpérimentées font le plus souvent de piètres amantes. Notre baiser devient plus langoureux sous mon initiative, un risque non mesuré, mais elle y est réceptive et je sens déjà la chaleur de sa langue trouver la mienne. Mon coeur s’emballe un peu plus, une chaleur agréable se nichant entre mes reins. Nos corps brûlants s’approchent, s’attirent, je peux sentir les radiations de son désir, mais elle met quand même un terme à notre baiser, et je crois que c’est un bonne idée. Le souffle plus court, je réouvre les yeux pour la regarder, prendre la température qui me semble être clairement élevée. « Putain je… » Je suis pendue à ses yeux, à ses lèvres, attendant qu’elle me dise de dégager ou au contraire, qu’elle a adoré. « Encore… » Une vague électrique me saisit sous ce mot glissé entre ses lèvres. Mon dieu, faut vraiment qu’elle arrête de faire ce genre de chose. « Embrasse-moi encore Eden. » Mon regard oscille entre le sien, je devrai lui dire non, évidemment que je devrais lui dire que ce n’est pas une bonne idée. « S’il te plait… » Mais bien sûr son mordillement de lèvre finit par m’achever et je ne peux plus réfléchir. J’attrape rapidement son visage de mes deux mains et me jette presque sur ses lèvres avec une avidité certaine. Ce second baiser se fait plus intense encore, plus fougueux, mes mains cherchent à caresser sa peau, glissant déjà sous son t-shirt pour caresser le bas de son dos. Nos langues se cherchent, s’apprivoisent, nos respirations anarchiques prouvent à quel point le désir est présent. Finalement, j’allonge la jeune femme sur le canapé, me positionnant au dessus d’elle, je peux sentir son coeur battre à l’unisson du mien, à une vitesse folle. Nos bassins se trouvent, le désir grimpe en flèche, mon dieu j’ai vraiment envie d’elle. Mais il reste une brèche dans laquelle je m’engouffre pour m’empêcher de faire une connerie. Je mets donc un terme à notre baiser, redressant mon buste pour plonger mon regard dans celui de la jeune femme. « Faut qu’on arrête maintenant avant de faire une vraie bêtise… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Sam 2 Sep - 17:52

Je savais bien que ma curiosité me tuerait un jour. Je ne pensais simplement pas que ça arriverait aussi vite, pas aujourd’hui, et encore moins avec une femme que je connais à peine. Notre discussion prend un tournant étrange, et j’en viens à lui dire que j’ai envie qu’elle m’embrasse. Comme je m’y attendais, la blonde n’hésite pas trop longtemps, et déjà, nos lèvres se retrouvent, me faisant frissonner de sensations. Dans mon corps, c’est un feu d’artifice. Je ne pense plus, je ne réfléchis plus, la seule chose que j’arrive encore à faire est de glisser ma langue contre celle d’Eden afin de lui montrer que j’apprécie ce qu’elle vient de m’offrir, bien plus que ce que je ne le pensais. Je ne sais pas si c’est une bonne chose, mais Luke est déjà loin dans mon esprit. Je suis en apnée, j’ai peur de respirer, peur de revenir trop vite à la réalité. Pourtant, j’en suis bien obligée, mais une fois encore, je supplie la blonde de m’embrasser, encore, et encore. Je la supplie, je veux juste ça, rien d’autre. Me perdre à ses lèvres, m’y pendre, ne jamais me séparer d’elle. Je me mordille même la lèvre, j’ai cru comprendre que ça la faisait flancher, alors je suis joueuse et je profite de sa faiblesse. Heureusement, la blonde succombe elle aussi, et elle attrape mon visage plus fougueusement, dévorant mes lèvres pour mon plus grand plaisir. Ses mains ne tardent pas à caresser ma peau, et je me surprend à la laisser aller sous mon t-shirt, où mon soutien-gorge n’est pas présent ce soir. Je ne m’en rend compte que maintenant, mais ça n’a pas l’air de trop me déranger, je dirais même que ça ne me dérange pas du tout. C’est étrange, cette liberté soudaine. Nos langues se retrouvent enfin pour une danse endiablée, et je laisse Eden m’allonger afin de me surplomber, en fermant les yeux pour profiter de l’instant. Le désir qui gronde en moi est le plus puissant que j’ai ressenti jusqu’à aujourd’hui, et son bassin frictionnant le mien n’est pas pour me déplaire. Elle est en train de me rendre folle, et j’aime ça, même si je sais que je risque de me détester d’une seconde à l’autre. Je glisse mes mains à mon tour dans son dos, relevant le t-shirt que je lui ai prêté tout à l’heure de quelques centimètres, afin d’apprivoiser sa peau qui s’offre à moi comme le plus beau des cadeaux. Je n’arrive plus à cacher mon désir, c’est impossible, et j’intensifie le baiser encore. Cependant, je sens la blonde se redresser, et je fronce un peu les sourcils, presque déçue, en manque. Je dois me ressaisir. « Faut qu’on arrête maintenant avant de faire une vraie bêtise… » J’hoche la tête, mais je met quelques secondes avant de comprendre ce qu’elle veut dire. On est sur le point de coucher ensembles. Je suis sur le point de tromper mon petit-copain. Oh mon dieu. Mon cerveau se remet en état de marche, et c’est la panique, ça y est. « Je… je crois que c’est mieux si tu rentres chez toi… » Je déglutis. « J’ai trop envie de… va t’en. » Ma voix est encore tremblante, ma respiration est encore un désastre, et je suis presque sur le point de faire une crise de panique. Il faut qu’elle parte, maintenant, c’est mieux pour elle. Pour nous. Pour que j'évite de lui sauter dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   Sam 2 Sep - 21:48

La tension monte, le désir est présent, on ne peut pas le nier. J’accuse l’alcool que nous avons bu. Si cette situation n’est pas singulière pour moi, elle l’est pour elle puisque c’est la première fois qu’elle a un contact plus intime avec une femme. J’avoue en profiter un peu, mais je ne veux pas aller trop loin, je sais déjà qu’à partir de maintenant et quoi qu’il se passe, nos relations seront différentes, quoi qu’elle en dise. Ce n’est peut-être qu’un baiser, ou même une multitude de baisers, mais il y a tout ce qu’il y a autour, et ce désir que je sens en elle au moins autant qu’il grimpe en moi. Les doigts de la jeune femme flirtent avec ma peau, soulevant à peine ce t-shirt qui lui appartient. Je pourrai me laisser aller, mais je sens que ce n’est pas une bonne idée, et je ne voudrais pas qu’elle me coupe alors que nous avons commencé quelque chose de plus profond, parce que je me connais, la frustration serait atroce et je pourrai très mal le vivre. Alors pour éviter que tout ça ne dérape plus encore que ça n’est déjà le cas, je me sépare de ses lèvres, à contre coeur, évidemment, parce que le désir était déjà très, trop présent. Je me redresse pour lui dire que nous ne devons pas faire une chose pareille, quitte son étreinte mais ne la lâche pourtant pas des yeux. Elle hoche la tête, les yeux dans le vague, la respiration chaotique. « Je… je crois que c’est mieux si tu rentres chez toi… » Je continue de la regarder, calmant doucement ma respiration, mais pourtant incapable de bouger pour le moment, du moins le temps qu’elle soit sure d’elle. « J’ai trop envie de… va t’en. » Je me pince un peu les lèvres, du coup c’est moi qui me sens mal. « J’aurai pas dû accepter… » Je m’en veux maintenant d’avoir accepté sa requête. Un baiser, si ça n’avait été que ça. Je savais pourtant que peu importe l’issue, ça aurait changé quelque chose entre nous. Je soupire un peu et me contente de hocher la tête. Je ne suis pas déçue qu’on arrête là, mais surtout déçue de rentrer chez moi maintenant alors que je pensais rester un peu plus longtemps. « T’es sûre que ça va Elly t’es toute pâle… » Je fronce un peu les sourcils mais elle hoche la tête et me fait signe de partir, encore. Je me lève donc, un peu dégoûtée et mine rien inquiète pour la jeune femme. « Tu sais où frapper si ça va pas… bonne nuit ma belle. » Je passe une main dans mes cheveux et me dirige vers la porte, jetant vers elle un dernier regard avant de regagner mon appartement. Si j’avais su que ça se terminerait comme ça… 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]   

Revenir en haut Aller en bas
 

mieux qu'une pendaison de crémaillère ? [ellyden#]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» pendaison de crémaillère
» Une urne pour la crémaillère de nos amis
» Paint.NET un logiciel d'images GRATUIT mieux que des logiciels payants
» Projection du documentaire 'Demain, j'irai mieux'
» mieux conduire pour consommer moins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPINESS INSIDE :: 
l'administration
 :: 
les souvenirs,
pour ne jamais oublier
 :: 
sujets terminés,
c'est du passé
-