AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Dim 3 Sep - 18:45

Qui aurait cru qu’un jour, je me retrouverais dans cette situation ? Ma curiosité trop présente ne s’est pas gênée pour me dire que je devais me calmer, et maintenant que j’ai embrassé une femme, tout est différent. Le matin, au réveil, le soir quand je m’endors, chaque minute qui passe, je n’arrive plus à vider mon esprit de la douceur des lèvres d’Eden. Depuis que nous nous sommes embrassées, je suis perdue, je ne sais plus qui je suis. Je n’avais jamais ressenti une telle excitation que ce soir là, de tels sentiments que ceux qui se sont emparés de moi lorsqu’elle a posé ses lèvres sur les miennes, lorsque nos langues se sont apprivoisées. Si elle n’y avait pas mis un terme, et moi aussi, je sais très bien comment aurait fini la soirée et c’est ça qui me fait le plus peur désormais. J’ai peur de poursuivre là où nous nous étions arrêtées. Chaque nuit, la scène se poursuit dans mon esprit. Moi qui ne faisait pas de rêve érotique ou très rarement, je peux dire que je suis servie. J’ai l’impression que mon cerveau est un site pornographique, et que mes rêves en sont les films. C’est une catastrophe. Je ne vous dit pas l’angoisse quand je me retrouve avec Luke, à essayer de prendre du plaisir avec lui. Du plaisir ? Même ça, je ne sais plus ce que c’est. La blonde m’a mis le doute sur l’intégralité de mes à priori. Cela fait désormais trois semaines que je l’ignore un maximum, et une chose est sûre, ça ne pourra pas continuer comme ça. Aujourd’hui c’est dimanche, le jour de la semaine que je déteste et pour cause, je termine très tard, et la journée est souvent mouvementée. Aujourd’hui, nous avons perdu un enfant. Il était né quelques semaines auparavant, et il semblait en bonne forme pour sortir de nos services dans le courant de la semaine. Puis un arrêt, puis un second et il a fallut annoncer la nouvelle. Je déteste me retrouver face à des parents dépités, à qui on apprend que la vie vient de s’envoler. Je ne suis pas d’une humeur joyeuse quand je rentre chez moi ce soir, mais quand je m’aperçois que j’ai oublié mon trousseau de clé de maison dans le sac à dos de Louna, que j’ai déposé chez son père ce matin pour la semaine, c’est la catastrophe. Mes clés de voiture n'en font pas parti, heureusement, mais celle de l’appartement c’est autre chose. Et me voilà comme une idiote, à minuit et demi devant la porte de mon appartement, prisonnière à l’extérieur. Ni une ni deux, j’essaye de joindre mon assurance, mais il est bien trop tard. Et on est dimanche. Je tente de joindre Phoenix, mais je me souviens qu’elle est à un concert ce soir. Siobhan restera donc injoignable, elle l’accompagne. Il ne me reste plus que Luke, mais il n’est pas présent lui aussi. Je suis comme une idiote maintenant, et je n’ai rien à faire, personne à appeler. Une idée idiote, celle d’appeler les flics qui voudront peut-être bien me défoncer la porte. Mais là encore, je ne suis pas au bout de mes surprises. « Comment ça vous n’avez pas le droit ? J’en ai rien à faire que… NON ! Je vous dis que je suis dans l’incapacité d’avoir des clés. » Je m’énerve, je n’ai jamais été très patiente et à garder mon sang froid, surtout dans ce genre de situation. « Et… MAIS NON ! Bon sang… Putain de merde ! » Je respire, pour ne pas m’énerver et surtout que ça ne vire pas à une arrestation pour je ne sais quoi. C’est vraiment pas ma journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Dim 3 Sep - 23:05

Je savais que je n’aurai pas dû accepter la requête de ma jeune voisine. Lorsque j’ai commencé à répondre à ses questions, parler de mon amour pour les femmes et la différence de faire l’amour avec l’une d’entre elles, jamais je n’aurai imaginé que la jeune femme soit aussi intéresser de tenter l’expérience. Maintes fois j’aurai dû stopper le jeu avant que ça ne dérape. Mais la curiosité de la jeune femme couplé au désir qu’elle faisait déjà naître en moi m’ont rendus vulnérables et j’ai flanché. Mais j’ai fini seule chez moi, à tourner en rond pendant des heures avant de trouver le sommeil, non sans difficulté. Les jours ont passé, j’ai seulement croisé Elly à la sortie de l’école mais j’ai bien ressenti la distance qu’elle s’efforce de mettre entre nous. C’est légitime, du moins j’imagine. Elle a découvert quelque chose qui remet en cause son quotidien, son couple, et sans doute une partie de son existence. Je ne cherche pas à la forcer à quoi que ce soit, je reste naturelle, souriante, comme si rien ne s’était passé, et surtout je ne veux pas mettre la puce à l’oreille de ma fille ou de Louna. Ce soir, je suis seule à la maison, Maé est partie avec son père chez les parents de ce dernier, et ce pour quelques jours. Je prends un peu de temps pour moi, et il est assez tard lorsque je finis ma journée de shopping en plein centre de Montreal. Je m’arrête pour manger dans un restaurant, manger seul, tout le monde n’en est pas capable, mais parfois c’est une bonne chose pour se retrouver avec soi-même. Il est près de vingt-trois heures quand je quitte le bar dans lequel j’ai été happé par la jolie serveuse du restaurant. J’aurai pu la ramener à la maison, mais je suis trop fatiguée ce soir, et je dois dire que l’image d’Elly me hante un peu trop.

Lorsque j’arrive en bas de l’immeuble, je vois un papier sur l’ascenseur m’annonçant que ce dernier est en panne. Un long soupir franchir mes lèvres et je retire mes escarpins pour pouvoir monter, mes quelques sacs à bout de bras. J’entends une voix et m’en rapproche, avant de comprendre qu’il s’agit de ma voisine, celle-là même qui hante mes pensées depuis quelques jours. J’entends son ton de voix, un que je ne lui connais pas, et arrive finalement sur mon pallier, alors que la jeune femme semble être au téléphone. J’ouvre la porte de chez moi, pose mes sacs et mes chaussures dans l’entrée et referme la porte, clés et téléphone en main. Je grimpe un étage au dessus et surprends la jeune femme en train de s’énerver. « Hey ma belle, quelque chose va pas ? » Elle semble tourner en rond, je ne pensais pas qu’elle pouvait être du genre à s’énerver de cette manière. Elle lâche durement qu’elle a laissé ses clés dans le sac de sa fille, qui est à l’autre bout du pays. Je sais aussi bien qu’elle que son petit ami n’est pas là puisqu’il est avec ma fille, elle est donc bloquée là. Je grimace un peu. « Je suis peut-être la dernière personne de qui tu voudrais de l’aide mais… tu vas pas rester là toute seule… viens chez moi, on va essayer de trouver un serrurier d’urgence, ça doit bien exister… » Je cherche son regard qu’elle ne veut pas me laisser entrevoir. « Je te laisse y réfléchir, je vais pas te forcer, tu sais où est la porte… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Lun 4 Sep - 10:24

Je ne suis pas quelqu’un qui m’énerve facilement en temps normal. Je dirais même que je suis assez calme, c’est ma nature, et beaucoup de personnes m’apprécient pour ce côté de ma personnalité. Mais aujourd’hui, c’est différent. Une mauvaise journée, des mauvaises nouvelles au travail, et je ne suis déjà plus la même. Depuis que j’ai embrassé Eden, j’ai l’impression de ne plus être la même. Je suis trop souvent sur la directive, je dirais même que je suis plus sévère et moins souriante. Mais ce n’est pas simple, surtout quand je peux en parler à personne. Alors quand je me rend compte que je n’ai pas les clés de chez moi, il ne faut pas m’en demander plus pour que je me calme. Je m’énerve, rapidement. Après moi-même d’abord, puis après l’assurance que je n’arrive pas à joindre et enfin sur les policiers qui n’ont rien demandé. Finalement, je raccroche, et j’entends des pas se rapprocher de moi. Quand la blonde apparait devant moi, je ne peux m’empêcher de lâcher une nouvelle injure. « Hey ma belle, quelque chose va pas ? » Pourquoi elle m’appelle comme ça encore ? Je secoue vivement la tête, et tapote du pied par terre pour essayer de me calmer, en mordant ma lèvre inférieure. « Non j’ai oublié mes clés dans le sac à Louna qui est chez son père. » Je déglutis un peu, et ne lève pas le regard. Si je croise le sien, c’est foutu. « Je suis peut-être la dernière personne de qui tu voudrais de l’aide mais… tu vas pas rester là toute seule… viens chez moi, on va essayer de trouver un serrurier d’urgence, ça doit bien exister… » Je secoue un peu la tête, je ne veux surtout pas me retrouver seule avec elle, entre quatre murs, je ne sais pas ce qui pourrait arriver mais ça me fou la trouille. « Je te laisse y réfléchir, je vais pas te forcer, tu sais où est la porte… » J’hoche la tête. « Oui c’est bon. » Je suis froide, peut-être même un peu trop mais Eden semble comprendre et s’éloigne afin de retrouver son appartement. Une fois que je me retrouve à nouveau seule, c’est la catastrophe. Je ne mets pas longtemps avant de lâcher quelques larmes, de honte, puis d’appréhension, puis de panique aussi. Si je ne vais pas chez elle, je me retrouve dehors cette nuit. A cette heure-ci, il n’y a plus d’hôtel, surtout en cette période. Je n’ai pas le choix que d’aller retrouver la blonde. Je respire un grand coup, récupère mon sac que j’ai posé par terre à côté de moi, et je descend d’un étage pour toquer à la porte de son appartement. Quand elle ouvre, je croise son regard un millième de seconde, et je ne tarde pas à prendre la parole. « Bon, ok. Tu me touches pas Eden, s’il te plait et heu, non tu me touches pas. » J’ai l’air d’une idiote, peut-être même d’une gamine qui a peur qu’on lui saute dessus. Je suis pathétique. « Excuse-moi. » Je me surprend moi-même, je m’excuse de quoi au juste ? Je ne sais même pas, c’est sorti tout seul et maintenant  elle va attendre la suite. « De t’avoir ignoré, c’était nul de ma part. Enfin peu-importe on en parle plus… » Je déglutis, je bégaye, ça y est c’est encore la catastrophe. C’était pas une bonne idée de descendre. Mais maintenant, c’est trop tard et je suis prisonnière de ma propre décision. Quelle conne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 13:14

Je ne connais pas encore trop bien la jeune femme mais il n’est pas obligatoire de la connaître sur le bout des doigts pour comprendre qu’elle est énervée. C’est une certitude. Je garde mon ton doux, tente de la rassurer un minimum et lui offre même une solution de replis, même si j’imagine qu’elle ne veut pas vraiment avoir à faire à moi après ce qu’il s’est passé la dernière fois chez elle. Cependant, je me serai sentie mal de ne pas avoir proposé mon aide dans une situation pareille. C’est ma voisine, et plus que ça elle est la nouvelle petite amie du père de ma fille, alors je me dois de lui porter assistance, même si elle refuse mon aide. « Oui c’est bon. » Son ton est froid et je préfère ne pas rester là plus longtemps par peur de m’attirer ses foudres. Comme quoi sous un petit agneau peut renfermer une louve au regard de braise. Je remonte chez moi, espérant qu’elle trouve une solution, que je sois celle-ci ou qu’elle en trouve une autre, mais qu’elle ne reste pas dehors à s’énerver pour un petit incident sans conséquence. J’attends un peu, espérant quand même qu’elle me prévienne si elle a trouvé une solution, et j’entends frapper à la porte. C’est un sourire à demi-dissimulé que j’ouvre la porte pour poser mon regard sur la demoiselle. Elle, elle ne sourit pas. « Bon, ok. Tu me touches pas Eden, s’il te plait et heu, non tu me touches pas. » Je perds mon sourire et fronce légèrement les sourcils. Elle me parle comme si j’avais essayé d’abuser d’elle. Que je sache, c’est elle qui m’a demandé. « Excuse-moi.  De t’avoir ignoré, c’était nul de ma part. Enfin peu-importe on en parle plus… » Je soupire, à peine, et hoche la tête avant de me décaler pour la laisser entrer. « On en parle plus. Allez entre. » Je lui fais signe d’entrer et referme la porte derrière elle. « T’inquiètes pas, j’avais pas l’intention de te toucher si ça te rassure. Et puis j’ai du boulot ce soir. » Je mens, évidemment, je suis en arrêt médical et ce n’est pas à vingt trois heures que je vais me mettre à bosser. « Tu as mangé ? J’avais fait du risotto pour un régiment hier soir, il en reste si tu veux. » Je la laisse dans le salon et vais vers la cuisine pour aller chercher ma bouteille d’eau à laquelle je bois au goulot. « Reste pas plantée là, j’ai l’impression d’être un monstre ! Si tu veux tu peux aller directement dans la chambre de Maé, les draps sont propres je les ai changés ce matin. » J’aimerai savoir ce qu’elle veut, elle a été si froide en m’adressant la parole que je voudrais bien savoir où on en est, si on se focalise ou si on oublie, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 17:11

Je me retrouve comme une idiote face à ma porte fermée à clé, avec les clés à plus de quatre cent kilomètres d’ici, avec ma fille qui n’en aura aucune utilité. Je m’énerve, je ne suis pas souvent comme ça mais c’est une mauvaise journée alors je me lâche. Je plains sérieusement les personnes qui m’ont eu au bout du fil, mon comportement n’est clairement pas exemplaire. Heureusement que ma fille n’est pas avec moi d’ailleurs. Je croise Eden qui me propose de descendre chez elle, et je reste sèche avec elle. Je la laisse partir, histoire de réfléchir un peu à sa proposition. De toute façon, ai-je le choix ? Pas vraiment. Finalement, c’est au bout de plusieurs minutes que je décide de monter toquer chez elle, mais toujours hésitante. Quand elle ouvre, je ne souris plus, et lui ordonne de ne pas me toucher. C’est idiot, j’ai honte de moi et heureusement, je m’en rend compte rapidement. Au final, je lâche un léger soupir et m’excuse pour plusieurs choses, mon ignorance, enfin, bref elle a compris. « On en parle plus. Allez entre. » Je lui offre un léger sourire timide et j’entre, me retournant pour l’avoir en face de moi. « T’inquiètes pas, j’avais pas l’intention de te toucher si ça te rassure. Et puis j’ai du boulot ce soir. » Je fronce un peu les sourcils, du boulot ? Je pensais qu’elle était en arrêt… enfin le début de sa phrase me rassure, même si j’ai carrément honte maintenant. Je sais très bien qu’elle ne va pas me violer, et heureusement. « Non mais oublie ce que j’ai dit, pardon. » J’ose un léger sourire, mais je reste distante. « Tu as mangé ? J’avais fait du risotto pour un régiment hier soir, il en reste si tu veux. » Mon ventre qui gargouille répond à ma place, et je me mord la lèvre en la regardant partir. Je ne bouge pas, je n’ose rien faire, même pas bouger un peu pour m’asseoir sur le canapé ou quoi que ce soit. La blonde ne tarde pas à revenir, et je ne bouge toujours pas, j’ai l’air d’une statue, je suis pathétique. « Reste pas plantée là, j’ai l’impression d’être un monstre ! Si tu veux tu peux aller directement dans la chambre de Maé, les draps sont propres je les ai changés ce matin. » Je souris un peu et hoche la tête en secouant la tête. « Excuse moi c’est juste que je ne suis pas très à l’aise depuis… » Je déglutis et rougis immédiatement en y repensant, et je secoue la tête pour ne plus y penser. « Enfin tu sais. » Je baisse un peu les yeux. « Mais je vais pas te laisser toute seule quand même, je vais pas venir en ermite. Enfin tu as dit que tu avais du boulot alors je vais peut-être te laisser travailler ? » Je me mord la lèvre inférieure, en veillant à être discrète sur ce geste. « Tu sais ce qu’on a… enfin ça a pas mal bousculé de chose et je ne sais plus trop quoi en penser. J’en ai marre de pas arrêter d’y penser, je te jure c’est insupportable. » Je ris un peu, nerveusement. Je parle trop, mais c’est le stress, puis elle aussi. « Enfin oublie peu-importe, je vais te laisser travailler tranquillement, et je vais aller… » Je réfléchis deux secondes. « Dans la chambre de Maé. » Je souris, très légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 17:35

Son ton froid et son attitude me fait mal au coeur, parce que j’ai l’impression d’être la méchante de l’histoire, alors que je n’ai fait que répondre à sa requête. Bien sûr que je n’aurai pas dû, mais après tout, je ne l’ai forcée à rien, et c’est quand même moi qui ai stoppé l’ascension avant que ça ne dérape plus qu’il n’aurait fallu. Enfin, nos baisers étaient suffisants pour qu’Elly me fuit comme la peste. C’est désagréable, mais c’est ainsi, je ne peux pas entrer dans le cerveau des gens pour leur faire changer l’estime qu’ils ont de moi. « Non mais oublie ce que j’ai dit, pardon. » Je hoche à peine la tête. C’est finalement moi qui suis distante, parce que sans doute un peu blessée, j’imagine. Je lui propose quand même quelque chose à manger au cas où elle n’ait rien avalé, ce que j’imagine assez probable vu la dose de boulot qu’elle se tape à l’hôpital. J’entends son ventre gargouiller et il ne m’en faut pas plus pour rejoindre la cuisine et sortir du frigo le risotto que je mets dans une casserole pour le faire réchauffer, avec un peu de lait. De retour dans le salon, je propose à Elly d’aller directement s’enfermer dans la chambre de ma fille si elle ne se sent pas bien ici. « Excuse moi c’est juste que je ne suis pas très à l’aise depuis… » Je viens fermer mes bras, les croisant contre ma poitrine en ne lâchant pas la jeune femme des yeux. Je hoche à peine la tête. « Enfin tu sais. » « Oui. » Si elle croit que ça m’a fait ni chaud ni froid, elle se trompe. Mais j’imagine que c’est plus légitime pour elle de se sentir bouleversée. « Mais je vais pas te laisser toute seule quand même, je vais pas venir en ermite. Enfin tu as dit que tu avais du boulot alors je vais peut-être te laisser travailler ? » Je décroise mes bras et hausse les épaules. « J’en ai pas pour des heures, c’est juste quelques vérifications sur les dossiers en cours de mon entreprise. » Je ne sais pourquoi je lui parle de ça, elle doit s’en foutre. Je remarque son regard fuyant et n’échappe pas à son pincement de lèvre qui fait s’accélérer mon coeur sans que je ne puisse le contrôler. « Tu sais ce qu’on a… enfin ça a pas mal bousculé de chose et je ne sais plus trop quoi en penser. J’en ai marre de pas arrêter d’y penser, je te jure c’est insupportable. » Elle rit nerveusement, mais moi ça ne me fait pas rire. Ça m’embête plus qu’autre chose de la sentir si fuyante avec moi depuis la dernière fois. « Je sais pas quoi te dire Elly, si tu veux en parler on peut… » Mais j’ai l’impression que ce n’est pas ce qu’elle veut. « Enfin oublie peu-importe, je vais te laisser travailler tranquillement, et je vais aller…Dans la chambre de Maé. » Je la regarde sourire alors que je reste plutôt neutre dans mes expressions, sans doute encore un peu blessée par son comportement, mais ne voulant pas pour autant qu’elle culpabilise. Nous sommes deux fautives après tout. « Le risotto est prêt dans quelques minutes. Assieds-toi je t’apporte une assiette. » Je lui fais signe de prendre place sur le canapé et retourne dans la cuisine pour souffler un peu. Une fois prêt, je lui prépare un plateau et le lui apporte, le posant sur la table basse. « J’espère que ça te plaira. » Je fais le tour du canapé pour aller chercher mes dossiers imprimés un peu plus tôt dans la journée, et m’installe au bout du canapé, mes jambes repliées contre l’assise du canapé et mes fesses reposant près de mes talons, lunettes sur le bout du nez. Pendant que je lis, je glisse mon pouce sur ma lèvre inférieure, un tic que j’ai lorsque je suis concentrée en pleine lecture.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 18:00

Depuis que nous nous sommes embrassées, je suis confuse avec Eden. Je ne sais plus comment réagir avec elle. La première chose que j’ai choisi de faire, c’est de l’ignorer, et j’ai rapidement compris que ce n’était certainement pas la meilleure des choses à faire. Je m’excuse rapidement en arrivant chez elle, puis la laisse faire ce qu’elle a à faire, ne bougeant pas d’un poil. Quand elle revient vers moi, je m’excuse à nouveau envers elle, en lui expliquant ma gêne. « Oui. » Je déglutis, une habitude quand je suis mal à l’aise et je poursuis en lui expliquant que je en vais pas la laisser seule, mais je me contredis aussitôt en me souvenant qu’elle a évoqué son boulot. Je suis trop soumise avec elle. Je le suis avec tout le monde, mais davantage avec la blonde, on se demande pourquoi. Elle m’impressionne peut-être. Sans doute même. « J’en ai pas pour des heures, c’est juste quelques vérifications sur les dossiers en cours de mon entreprise. » J’hoche rapidement la tête, et comme si j’écrivais dans mon journal intime, je lui explique mon ressenti sur la situation. Je ne me rend même pas compte de ce que je dis, ça sort seule. Je suis un livre ouvert ce soir, et je n’aime pas vraiment ça. Montrer le doute que j’ai sur mon orientation sexuelle met en péril mon couple, je le sais. Finalement, je ne peux m’empêcher de rire, nerveuse à l’idée de ce qu’elle puisse penser de tout ça. Je suis vraiment pathétique. « Je sais pas quoi te dire Elly, si tu veux en parler on peut… » Je baisse un peu les yeux, et reprend rapidement la parole afin de lui dire d’oublier, que je vais dans la chambre de sa fille pour la laisser au calme. J’ose même un léger sourire, ça progresse. Finalement, peut-être que c’était mieux d’en parler avec elle, elle est quand même la seule à pouvoir m’aider j’imagine. Mais je sais qu’elle doit être blessée par mon comportement, alors je ne dis rien. Je reste silencieuse, c’est la meilleure chose que j’ai à faire. « Le risotto est prêt dans quelques minutes. Assieds-toi je t’apporte une assiette. » J’hoche la tête et la laisse s’éloigner. Je m’assied dans le canapé, replaçant bien mes vêtements et je soupire un peu. Je ne sais pas comment va se passer la soirée, et c’est bien ça le pire. L’ambiance n’est pas au beau fixe et c’est de ma faute. Bravo Eliana !  La blonde ne tarde pas à revenir, « J’espère que ça te plaira. » Je souris un peu et attrape l’assiette afin de goûter. « C’est excellent. » Je baisse rapidement les yeux, et m’installe bien en veillant à ne pas faire trop de bruit. Je vois bien qu’elle est concentrée. Au fur et à mesure que j’avance dans mon assiette, mes regards vers Eden s’accentuent, et je rougis, trop fort encore. Le silence est de mise, elle travaille, et je n’ose surtout pas la déranger. C’est trop gênant. Une fois que mon assiette est terminée, je la pose à nouveau sur la table basse et regarde la quadragénaire, que dis-je, je louche carrément sur elle. On dirait une adolescente qui mate la personne qu’elle aime. C’est pathétique. « Je peux t’emprunter la salle de bain s’il te plait ? » Je suis polie, sans doute trop. Comme je m’y attendais, la blonde me l’autorise, et j’y fonce discrètement. Je ne ferme pas à clé, une habitude de la maison, et je me déshabille rapidement histoire d’aller me rafraîchir directement sous la douche. Par chance, j’ai toujours une serviette dans mon sac, qui ressemble plus à un sac à langer qu’autre chose. Je laisse l’eau froide couler sur mon corps pendant quelques minutes, et d’un coup, c’est la panique. « EDEEEEEEEEEEEEEEEENNNN !!!! » Je me mord la lèvre, saute presque tel un kangourou hors de la douche, et je m’enveloppe dans ma serviette, tremblante. Une araignée énorme me regarde avec ses grands yeux noirs, pile dans le coin de la douche, et les personnes qui me connaissent savent que j’en ai horreur. Je tremble, j’ai la trouille, je n’arrive même plus à réfléchir et j’ai l’air d’une gamine. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 18:32

Je lui propose d’en parler mais je comprends bien vite que ce n’est pas ce qu’elle veut. Tant pis, je ne vais pas la forcer non plus. Mais elle sait désormais que si elle a besoin de parler, qu’elle le fasse, je serai là pour l’écouter et je tenterai sans doute de la rassurer sur certains points. Se sentir perdue après avoir embrassé quelqu’un d’autre que la personne avec qui l’on sort, et d’autant plus du même sexe que nous, j’imagine que ça doit foutre pas mal le bordel dans notre tête. Je laisse la jeune femme s’installer sans un mot de plus avant d’aller lui chercher son repas que je viens de réchauffer. Elle a tout ce qu’elle a besoin sur le plateau, et s’il manque quelque chose, elle n’aurai qu’à demander, elle est grande. Je la laisse manger et m’installe plus loin sur le canapé pour travailler un peu. « C’est excellent. » je relève les yeux vers elle en lui offrant un mince sourire. « Tant mieux. » Je replonge mon regard vers mon travail et tente un maximum de ne pas trop relever les yeux vers elle. Je sens pourtant son regard mais je ne lui accorde aucune importance, je sais que si je la surprends en train de me regarder, elle va se mettre à rougir et ne plus savoir où se mettre. Alors je fais comme si je ne la voyais pas, comme si je ne sentais pas son regard insistant sur ma personne. Je reste pourtant alerte à chaque son, elle vient de finir de dîner. « Je peux t’emprunter la salle de bain s’il te plait ? » Je relève cette fois les yeux vers elle et lui offre un léger sourire. « Oui bien sûr, fais comme chez toi. » Je pense ne pas avoir besoin de la guider, elle ouvrira les portes et finira bien par trouver. Je la regarde partir avec son sac et me laisser aller à détailler de mon regard ses formes frôlant la perfection. Un léger soupir lorsqu’elle s’enferme dans la salle de bain et je replonge dans mon boulot. Mais c’est sans compter un hurlement qui me tire de ma concentration. « EDEEEEEEEEEEEEEEEENNNN !!!! » Sans hésitation aucune je lâche toutes mes feuilles sur le canapé et me lève avec précipitation pour la rejoindre dans la salle de bain. « Elly qu’est-ce qu’il se passe ? » Je pousse la porte et la trouve terrée dans un coin, à peine enroulée dans une serviette minuscule, presque tremblante, ou même carrément tremblante. « Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ? » Elle me montre la douche et c’est en fronçant les sourcils que je mets un pied dedans, découvrant l’objet du délit. Une araignée, pas bien grosse mais pas minuscule non plus. Je ne peux m’empêcher de rire un peu. « Les petites bêtes ne mangent pas les grosses. » Je la regarde mais je vois qu’elle ne rit pas, ça a l’air d’être une vraie phobie. « C’est bon, je la tue, tout va bien. » Je récupère un mouchoir en papier sur le meuble et écrase l’araignée, serrant le mouchoir dans mon poing. « Tu peux y aller la voie est libre ! » Sourire un peu taquin, je passe près d’elle et me baisse pour tirer du placard une serviette que je pose sur le lavabo. « Tiens, la tienne est minuscule tu vas pas aller loin. Et si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas. Je ne tue pas les éléphants si jamais y’en a un qui voudrait sortir du tuyau, on sait jamais. » Un petit clin d’oeil taquin et je quitte la salle de bain, amusée. Je crois qu’elle est là la solution. Plutôt que de faire la gueule, autant prendre les choses à la rigolade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 6 Sep - 21:22

J’essaye de ne pas être trop désagréable avec Eden, j’essaye juste mais je ne suis pas certaine d’y arriver. Je suis gênée, je ne sais pas quoi lui dire ni quoi faire. Après un espèce de monologue à la Phèdre pour me plaindre de mes ressentis après notre baiser, je m’installe sur le canapé et commence à déguster l’assiette qu’elle me rapporte. C’est délicieux, et je lui en fait part, par politesse et par remerciement aussi. « Tant mieux. » Je déglutis un peu, et mange tranquillement. J’ai du mal à rester concentrée sur mon assiette, tant la blonde m’intrigue et me donne envie de la regarder, par son air sérieux et presque sexy… Mon dieu Elly tu dérives ! Une fois terminé, je lui demande si je peux emprunter la salle de bain. Je meurs de chaud, ça doit être la panique de tout à l’heure, la fatigue aussi. Je ne cherche pas plus loin, ça ne servirait à rien. « Oui bien sûr, fais comme chez toi. » Je lui offre un sourire afin de la remercier, et je m’exécute en courant dans la douche pour me détendre un peu et affronter la soirée avec moins de difficultés. C’est sans compter sur une araignée gigantesque qui croise mon regard alors que je suis en train de me rincer, et je pousse un hurlement strident avant de bondir hors de la douche, attrapant ma serviette au vol pour que la blonde ne me retrouve pas nue. Il manquerait plus que ça. « Elly qu’est-ce qu’il se passe ? »  Je la regarde, toute tremblante, j’ai l’air d’une feuille, sérieusement. Mais rien n’y fait, j’ai beau ouvrir la bouche, je suis incapable de sortir un mot mais surtout incapable de me concentrer sur autre chose que sur l’insecte qui semble vouloir faire de moi sa proie. Quelle horreur. « Les petites bêtes ne mangent pas les grosses. » Je secoue un peu la tête, presque prête à me mettre à hurler une seconde fois. « Mais… »  Eden semble comprendre que ce n’est pas une simple peur, et tant mieux. « C’est bon, je la tue, tout va bien. » J’hoche timidement la tête, et je ferme les yeux quand elle tue l’araignée, je suis sûre que c’est une cousine d’Aragog. Pauvre bestiole. « Tu peux y aller la voie est libre ! » J’ouvre à nouveau les yeux, et je rougis légèrement, honteuse. J’ai peur des araignées, c’est même pire que ça et je vois clairement Eden comme ma sauteuse, je n’aurais jamais pu la retirer toute seule. Depuis que ma fille est née, je suis bien obligée d’y faire face de temps en temps mais… mon dieu. « Merci beaucoup. » Je déglutis un peu, et je la regarde sortir une serviette. Je secoue immédiatement la tête, non, si déjà on partage les serviettes… « Tiens, la tienne est minuscule tu vas pas aller loin. Et si tu as besoin de quoi que ce soit n’hésite pas. Je ne tue pas les éléphants si jamais y’en a un qui voudrait sortir du tuyau, on sait jamais. » Je ris légèrement, conséquence de ma peur certainement et souris. « Oui oui t’inquiète pas ! » Elle s’éloigne, et je ferme un peu les yeux pour souffler un bon coup. J’utilise la serviette qu’elle vient de me prêter, renfile à nouveau mes fringues étant donné que je n’en ai pas d’autres et que je ne suis pas nudiste. Une fois prête à nouveau, je sors de la salle de bain afin de retourner au salon et je réfléchis. On peut pas s’ignorer comme ça, il va bien falloir qu’on en parle. Que j’en parle. Je m’assied à nouveau sur le canapé, et je lâche un simple « Eden ? » pour qu’elle lève les yeux vers moi. Elle a l’air de travailler toujours, et ça me dérange de lui demander ça maintenant mais quand on est lancé, on est lancé. « Je… je pense qu’il faudrait qu’on en parle. De ce qu’il s’est passé, je crois que c’est important… je crois. » Je bégaye à nouveau, c’est la catastrophe. « Je peux te laisser finir de bosser, ou si tu ne veux pas en parler ce n’est pas grave. Je comprendrais. Enfin tu voulais bien tout à l'heure mais... Enfin ce n'est pas grave. » Je souris un peu, je ne sais pas quoi dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Dim 10 Sep - 10:04

La jeune femme est complètement pétrifiée, et je comprends rapidement d’où vient le problème. Loin de moi l’idée de la braquer, je reste taquine mais pas méchante, je ne me moque pas, je la titille juste un peu. Faut dire que l’ambiance n’est pas au beau fixe depuis qu’elle a mis les pieds chez moi, et j’essaie du coup de détendre l’atmosphère avec un trait d’humour. L’entente de son petit rire me rassure un peu, et je quitte la salle de bain après avoir donné à la jeune femme une serviette plus grande que le gant de toilette qu’elle a pour se sécher et se couvrir. Je retourne alors m’asseoir dans le canapé pour reprendre la lecture de mes dossiers, lunettes sur le bout du nez. Je tente de rester concentrée, mais lorsqu’Elly revient, je me sens distraite mais n’ose pas la regarder par peur qu’elle imagine quelque chose. « Eden ? » Je relève alors les yeux vers elle puisque c’est visiblement ce qu’elle demande. « Je… je pense qu’il faudrait qu’on en parle. De ce qu’il s’est passé, je crois que c’est important… je crois. » J’esquisse un sourire bienveillant et tire sur mes lunettes pour les retirer de sur mon nez. « Si tu veux oui. » Je pose mes dossiers et mes lunettes sur la table basse alors que la jeune femme reprend la parole. « Je peux te laisser finir de bosser, ou si tu ne veux pas en parler ce n’est pas grave. Je comprendrais. Enfin tu voulais bien tout à l'heure mais... Enfin ce n'est pas grave. » Je repose sur elle mon regard doux. « Mon boulot peut attendre Elly. » Je me replace un peu sans pour autant me rapprocher d’elle, posant mon bras sur le dossier du canapé et repose ma tête sur mon poing fermé, sans la lâcher des yeux. « C’est moi qui suis désolée. J’aurai pas dû t’embrasser, même si c’est toi qui me l’a demandé. C’était idiot. Ça allait forcément te chambouler, et puis on avait un peu bu… » Je soupire légèrement avant de reprendre la parole. « Sache en tout cas que ça ne signifiait rien pour moi, que ça ne change rien entre nous en ce qui me concerne, et que Luke ne sera jamais au courant de tout ça, si c’est ce qui t’effraie. » Je sais qu’il n’y a pas que ça, elle me l’a dit elle-même un peu plus tôt en arrivant. Ça l’a chamboulée, elle se pose des questions sur son orientation. « Et c’est totalement légitime que ça t’ait un peu chamboulée. Mais je t’avais prévenue, un baiser ça veut rien dire, des filles hétéros s’embrassent sans forcément avoir envie de plus. Un baiser reste un baiser. » Bon ok c’était un peu plus qu’un baiser et si je n’avais pas arrêté à temps, on aurait sûrement fait bien plus que ça. « La question c’est de savoir si tu as envie de recommencer ? » Je vois son regard s’écarquiller et je secoue vivement la tête. « Non non pas avec moi ! » Je ris un peu et secoue à nouveau la tête, plus amusée qu’autre chose. « Pas avec moi, avec une autre fille ? Est-ce que ça a développé en toi quelque chose d’interne qui t’amène à te retourner sur des femmes dans la rue ? Est-ce que tu te surprends à rêver parfois d’être en contact avec une femme, quelle qu’elle soit ? Pas moi j’entends, ce serait même légitime que j’apparaisse dans tes rêves vu comme ça a l’air de t’avoir chamboulée, mais ça signifie pas grand chose, c’est juste ton cerveau qui assimile et qui se force à accepter ce qu’il s’est passé. » Je parle peut-être un peu trop là non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Dim 10 Sep - 11:32

Après la frayeur de l’araignée dans la salle de bain, je comprend que je suis sur les nerfs et qu’il va falloir que je me détende. La seule chose à faire est de discuter, j’imagine. Après m’être rhabillée, je retourne dans le salon afin de retrouver Eden, et c’est sans réfléchir que je lui annonce le fond de mes pensées, comme quoi nous devons discuter de ce qu’il s’est passé. « Si tu veux oui. » Je souris très légèrement, et je reprend la parole afin de lui dire que nous ne sommes pas obligée d’en parler maintenant, elle a du travail à faire et je ne voudrais pas la déranger. J’aurais dû lui dire ça avant, je fais encore tout à l’envers. « Mon boulot peut attendre Elly. » J’hausse légèrement les épaules, et je m’installe plus confortablement dans le canapé, restant silencieuse, l’observant, mes yeux dans les siens. « C’est moi qui suis désolée. J’aurai pas dû t’embrasser, même si c’est toi qui me l’a demandé. C’était idiot. Ça allait forcément te chambouler, et puis on avait un peu bu… » Nous soupirons ensemble, et je baisse un peu les yeux. C’est vrai, c’est de ma faute, mais elle ne doit pas culpabiliser. Je n’ai pas le temps de l’exprimer que déjà, elle reprend la parole. « Sache en tout cas que ça ne signifiait rien pour moi, que ça ne change rien entre nous en ce qui me concerne, et que Luke ne sera jamais au courant de tout ça, si c’est ce qui t’effraie. » J’hoche timidement la tête et souris, en effet, j’avais peur que Luke termine par être au courant. C’était ma plus grande crainte. « Et c’est totalement légitime que ça t’ait un peu chamboulée. Mais je t’avais prévenue, un baiser ça veut rien dire, des filles hétéros s’embrassent sans forcément avoir envie de plus. Un baiser reste un baiser. » Je ne suis pas forcément d’accord avec elle, justement, il est là le problème. Ce baiser ne m’a pas suffit. Au delà du choc profond que j’ai ressenti, une immense frustration s’est installé en moi, et je peux vous dire que ce n’est pas très rassurant pour la suite. « Oui mais… » Elle me coupe, et je continue de la regarder, de l’écouter, attentivement. « La question c’est de savoir si tu as envie de recommencer ? » J’écarquille les yeux, je ne m’y attendais pas, c’est une proposition ? Eden semble comprendre, et secoue vivement la tête. « Non non pas avec moi ! » Je soupire de soulagement. Ce serait quand même le comble que ça nous arrive à nouveau, ça serait vraiment l’enfer par la suite. Déjà que ça l’est plus ou moins. « Pas avec moi, avec une autre fille ? Est-ce que ça a développé en toi quelque chose d’interne qui t’amène à te retourner sur des femmes dans la rue ? Est-ce que tu te surprends à rêver parfois d’être en contact avec une femme, quelle qu’elle soit ? Pas moi j’entends, ce serait même légitime que j’apparaisse dans tes rêves vu comme ça a l’air de t’avoir chamboulée, mais ça signifie pas grand chose, c’est juste ton cerveau qui assimile et qui se force à accepter ce qu’il s’est passé. » Elle parle trop, je suis encore plus perdue qu’au début de la conversation, et je m’oblige à fermer les yeux afin de faire le tri de ce qu’elle vient de me dire. Je reste silencieuse, et réfléchis. La réponse à toutes les questions est positive. Oui, j’ai envie de recommencer, je me retourne sur les autres femmes dans la rue, j’ai rêvé d’être avec une femme. D’être avec Eden. Je rougis en y pensant, mais reste les yeux clôt, prononçant un simple « Oui. » en guise de réponse. J’ouvre à nouveau les yeux, et me mord la lèvre inférieure. « J’ai rêvé de toi. » Je suis maladroite. Putain. « Non, oublie. Ce que je veux dire c’est que je ne suis plus certaine d’être vraiment… enfin… de n’aimer que les hommes. » Je soupire, je suis perdue. « Tu m’as chamboulé, enfin, notre baiser, j’ai pas l’impression que ça soit qu’un simple bisous pour tester la chose, ça vient de bouleverser mes pensées, j'ai l’impression de ne plus être la même personne et ça me fait peur. » Ma voix tremble un peu, montrant à quel point ce que je suis en train de découvrir sur moi-même me terrifie. « Je ne pensais pas dire ça un jour, mais je crois qu’il y a une très forte probabilité que j’ai envie de faire davantage de chose avec une femme… » Je ris nerveusement avant de poursuivre. « Non mais tu m’entends, je suis en train de dire que je serais capable de tromper mon mec avec une meuf, putain merde ! » Je pète un plomb, je pense tout haut, je suis dans un beau merdier, mais surtout, ma politesse a disparu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Mer 13 Sep - 22:12

Je parle, je parle trop, je crois qu’au fond, ça me stresse un peu plus que je ne le voudrais. Je finis par m’arrêter, je ne sais pas si ça aidera la jeune femme, j’ai même bien peur que ça la perde totalement. Je la vois rougir un peu mais ne la lâche pas des yeux. « Oui. » dit-elle simplement après avoir fermé les yeux. Je fronce les sourcils et attends la suite. « J’ai rêvé de toi. » J’ouvre plus grand les yeux, surprise par son aveu, ou surtout la manière dont elle l’avoue. « Non, oublie. Ce que je veux dire c’est que je ne suis plus certaine d’être vraiment… enfin… de n’aimer que les hommes. » Je me pince un peu les lèvres, sentant la culpabilité s’immiscer en moi. « Tu m’as chamboulé, enfin, notre baiser, j’ai pas l’impression que ça soit qu’un simple bisous pour tester la chose, ça vient de bouleverser mes pensées, j'ai l’impression de ne plus être la même personne et ça me fait peur. » J’entends sa voix trembler et je soupire légèrement. « Je ne pensais pas dire ça un jour, mais je crois qu’il y a une très forte probabilité que j’ai envie de faire davantage de chose avec une femme… » Ça me surprend assez, je pensais que ses envies n’étaient que de la curiosité vis à vis de mon discours sur mon amour des femmes. « Non mais tu m’entends, je suis en train de dire que je serais capable de tromper mon mec avec une meuf, putain merde ! » Je la vois sortir de ses gonds et m’approche d’elle de manière naturelle. « Hey ma belle, s’il te plait calme-toi. » Je viens placer une main amicale dans son dos. « Tu sais c’est pas un drame, enfin j’veux dire, se rendre compte de ce genre de chose, c’est rien du tout. C’est comme apprendre que tu aimes les yaourts alors que tu pensais les détester depuis toujours. » J’esquisse un sourire en cherchant son regard pour qu’elle arrête de s’énerver. « Et tu n’as pas dit que tu étais capable de tromper Luke avec une femme. Tu dis juste que tu serais curieuse de savoir ce que c’est mais… » Ok dit comme ça… Je soupire un peu et retire ma main de son dos pour joindre mes doigts et me mordre l’intérieur de la joue. « T’as qu’à lui proposer de tester en sa présence ? » Je la regarde prête à rire mais vu son regard choqué, je me ravise. « Eh, je plaisante ! » Je me pince les lèvres en souriant. « T’as rien fait de mal. Au pire je sais pas, parle-lui en ? Peut-être qu’il te dira d’essayer ? » Je grimace un peu en repensant au jour où il a appris que j’avais flirté avec une femme alors que j’étais encore avec lui. « Non. Ne lui dis rien. C’est mieux. » Je me frotte un peu les mains sur le tissus de ma robe. « En fait la question c’est juste de savoir si tu tiens à ton couple ou pas ? On doit forcément faire des concessions dans un couple, alors tu as un choix à faire, satisfaire ta curiosité ou garder ton couple intacte. » Je cherche son regard qu’elle évite soigneusement de me donner. « Et je suis désolée, une fois encore. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Ven 15 Sep - 9:37

Ce n’est pas facile pour moi d’exprimer ce que je ressens depuis que j’ai demandé à Eden de m’embrasser. J’essaie de lui expliquer, en commençant maladroitement comme à mon habitude, et je lui avoue que j’ai rêvé d’elle. Je me rattrape cependant rapidement, lui expliquant qu’elle a chamboulé ma certitude d’orientation sexuelle, et que j’ai réellement envie d’aller plus loin avec une femme. Je ne tarde pas à paniquer, je suis en train de dire que je vais tromper Luke et clairement, ça ne va plus, ça ne me ressemble pas. « Hey ma belle, s’il te plait calme-toi. » Elle glisse sa main dans mon dos, et je frissonne en essayant de respirer plus convenablement. « Tu sais c’est pas un drame, enfin j’veux dire, se rendre compte de ce genre de chose, c’est rien du tout. C’est comme apprendre que tu aimes les yaourts alors que tu pensais les détester depuis toujours. »  Je souris légèrement l’entendre, elle a cette façon de relativiser chaque chose et je l’admire réellement pour ça. Mon regard croise le sien, et peu à peu, je réussis à me calmer un minimum. « Et tu n’as pas dit que tu étais capable de tromper Luke avec une femme. Tu dis juste que tu serais curieuse de savoir ce que c’est mais… » J’hausse un sourcil, je ne suis pas sûre que ce soit une si bonne idée. « T’as qu’à lui proposer de tester en sa présence ? » J’écarquille les yeux, et me voilà presque sur le point de paniquer à nouveau, mais heureusement, Eden se reprend. « Eh, je plaisante ! » Je ris nerveusement, et me racle la gorge afin d’arrêter. « T’as rien fait de mal. Au pire je sais pas, parle-lui en ? Peut-être qu’il te dira d’essayer ? » J’hausse les épaules. « Non. Ne lui dis rien. C’est mieux. » Visiblement, elle a peut-être été dans ma situation quand elle était avec lui, alors je vais l’écouter sur ce point. Et puis je ne vais pas en parler à Luke, elle est dingue. « En fait la question c’est juste de savoir si tu tiens à ton couple ou pas ? On doit forcément faire des concessions dans un couple, alors tu as un choix à faire, satisfaire ta curiosité ou garder ton couple intacte. » Je détourne le regard, voilà une question franchement difficile. Je tiens à mon couple, mais il est évident qu’il n’y a pas la flamme qu’il devrait y avoir. Je m’ennuie, souvent. Luke est une personne calme, à l’opposé de moi et ça manque parfois d’action, de péripéties. Mais les filles sont concernées aussi, et je pense à elle en priorité. Mais ma curiosité est quand même étonnamment élevée pour rester sans rien faire. « Et je suis désolée, une fois encore. » Je secoue la tête. « Arrête de t’excuser. » Je soupire, et prend mon visage dans mes mains avant de réfléchir longuement à ce qu’elle vient de me dire. A sa question, aussi. Je ne sais pas quoi faire, en un sens je tiens à mon couple, mais je crois bien que j’ai réellement envie de ressentir quelque chose avec une femme. Et puis Luke ne sera pas obligé d’être au courant. Mais si il le découvre par lui même ? Je sais ce que c’est, et c’est une horreur. « Je ne sais pas Eden… je tiens à mon couple, les filles sont les principales concernées aussi… » Je déglutis et relève ma tête pour croiser son regard. « Mais il y a cette curiosité, cette presque frustration et je crois que c’est ça qui pourrait justement briser mon couple plutôt que la tromperie. » A m’entendre, c’est une catastrophe, vraiment. « Je ne sais pas quoi faire Eden, j’en sais rien, c’est ça le pire. J’ai à la fois réellement envie d’aller… enfin de faire… enfin d’aller plus loin mais en même temps j’ai peur. » Je me mord la lèvre, laissant mon regard plongé dans le sien comme accroché à une bouée de sauvetage. « Je sais ce que c’est la tromperie, et maintenant que je me retrouve presque à la place de l’accusé, je vois les choses différemment… » Je pense à voix haute c’est horrible. « Dans tout les cas, il y a un risque que ça brise mon couple. Mais que choisir, j’en sais rien. » Je respire un peu plus bruyamment, et prononce d’une voix douce. « Aide moi Eden s’il te plait… » C’est un appel, pour qu’elle m’aide à choisir, elle a plus d’expérience que moi, elle doit savoir. A cet instant, je n’ai plus l’impression d’avoir vingt-neuf ans, mais d’être retournée en enfance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Eden Lewis
« love is blind »

» messages : 70
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Sam 16 Sep - 14:24

Je parle. Trop. Je m’embourbe dans mon discours et je me perds moi même alors j’imagine qu’Elly ne doit pas être bien plus éclairée. « Arrête de t’excuser. » Je hoche à peine la tête mais ne la lâche pas des yeux, parce que j’aimerai vraiment qu’elle puisse se sentir plus légère à ce propos, même si je sais pertinemment que ça prendra du temps. Apprendre quelque chose sur soi n’est pas chose aisée, surtout pour l’accepter et faire en sorte que ça fasse partie intégrante de nous. « Je ne sais pas Eden… je tiens à mon couple, les filles sont les principales concernées aussi… » Je secoue la tête de droite à gauche. « Ne pense pas à ta fille Elly. Si elle te sent malheureuse dans ta vie elle ne pourra pas être heureuse non plus. Tu dois aussi penser à toi. » C’est important. J’en ai fait les frais, sans doute à outrance, me faisant passer pour une égoïste, mais je pense qu’on doit pouvoir trouver un juste milieu. « Mais il y a cette curiosité, cette presque frustration et je crois que c’est ça qui pourrait justement briser mon couple plutôt que la tromperie. » Je hoche cette fois la tête en la regardant. Je comprends, évidemment. Je ne peux la contredire, je sais ô combien une idée peut être entêtante quand elle ne veut pas quitter notre esprit. « Je ne sais pas quoi faire Eden, j’en sais rien, c’est ça le pire. J’ai à la fois réellement envie d’aller… enfin de faire… enfin d’aller plus loin mais en même temps j’ai peur. » Je la regarde se mordre la lèvre et je dois me contenir pour ne pas loucher sur ces dernières, restant accrochée à son regard pour la rassurer. « C’est légitime. » « Je sais ce que c’est la tromperie, et maintenant que je me retrouve presque à la place de l’accusé, je vois les choses différemment… » Je me pince les lèvres, une mine désolée, parce que si je n’ai jamais été trompée, et si je n’ai jamais trompé personne, je me doute que peu importe la situation, ça ne doit pas être simple à gérer. Mais je ne peux que supposer. « Dans tout les cas, il y a un risque que ça brise mon couple. Mais que choisir, j’en sais rien. » Je ne la lâche pas des yeux, sentant qu’elle en a besoin comme on a besoin d’air pour vivre. « Aide moi Eden s’il te plait… » Je ferme les yeux une seconde, parce que je sens son appel à l’aide et que je ne peux m’empêcher de penser que j’en suis l’initiatrice, ce qui me brise le coeur. « Je peux pas prendre la décision pour toi ma belle. » Je secoue la tête et replonge mon regard dans le sien. « Tu dois aller puiser en toi la force nécessaire de ce choix, aussi difficile soit-il. » J’approche ma main sans arrière pensée et la dépose au niveau de son coeur, un peu au dessus de sa poitrine. Il bat à tout rompre. « Tu dois le sentir là. Ne cherche pas à écouter ton esprit, ni le reste de ton corps. Tu dois écouter seulement ton coeur, ce qu’il te dit lui, et seulement lui. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elly Peterson
« hakuna matata »

» messages : 65
» inscrit le : 18/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   Sam 16 Sep - 18:51

J’ai peur, je suis incapable de prendre une décision. Est-ce que je préfère mon couple ou ma curiosité ? Je n’en sais rien. Je ne peux m’empêcher de penser à ma fille, à Louna, notre couple avec Luke ne concerne pas que nous mais également nos filles et c’est là que réside ma principale inquiétude. « Ne pense pas à ta fille Elly. Si elle te sent malheureuse dans ta vie elle ne pourra pas être heureuse non plus. Tu dois aussi penser à toi. » Je sais bien qu’elle a raison, et pourtant, ce n’est pas si simple. Louna est toujours passée avant moi, son bonheur passe avant le mien, alors qu’il est dépendant du mien. Je me trompe sur toute la ligne. Je suis une mauvaise mère, voilà. Je poursuis mon discours en expliquant mon ressenti, je sais ce qu’est la tromperie, j’ai envie d’aller plus loin, de faire l’amour avec une femme mais j’ai peur. Je suis morte de trouille. « C’est légitime. » J’hoche la tête et poursuis en argumentant quelques minutes sur ma place d’accusé dans une éventuelle tromperie. J’ai été trompé, et je suis presque sur le point de tromper mon petit ami, c’est quoi mon problème au juste ? Je sais que mon couple sera éventuellement brisé, soit par ma curiosité qui me rongera, ou soit par cette tromperie et pourtant je ne sais pas quoi faire, alors j’appelle à l’aide Eden. Dans mes paroles, dans mon regard, je m’accroche à elle. Elle est la principale concernée de tout ça, même si elle ne le pense pas vraiment, et j’ai besoin d’elle. C’est étrange, elle est à la fois une inconnue et ma confidente depuis que nous nous connaissons. C’est un lien qui nous uni que je n’arrive pas à comprendre. « Je peux pas prendre la décision pour toi ma belle. » Ce surnom qu’elle semble avoir l’habitude d’employer avec moi me provoque des frissons dans l’intégralité de mon organisme, et quand elle plonge à nouveau son regard dans le mien, c’est l’extase. « Tu dois aller puiser en toi la force nécessaire de ce choix, aussi difficile soit-il. » J’avale ses mots, mais quand elle dépose sa main au niveau de mon coeur, il se met à battre davantage, prêt à bondir hors de mon corps pour rejoindre le sien. Pitié Eden, non. « Tu dois le sentir là. Ne cherche pas à écouter ton esprit, ni le reste de ton corps. Tu dois écouter seulement ton coeur, ce qu’il te dit lui, et seulement lui. » Je déglutis légèrement, et rapidement, je met à exécution les paroles de la quadragénaire en épousant ses lèvres, d’abord timidement, puis rapidement avec plus d’entrain. Si elle voulait que j’écoute mon coeur, c’est désormais le cas. Mon esprit s’évapore, ma raison n’est plus, et ma main droite, moite d’appréhension cherche déjà une des siennes afin de lier nos doigts, tandis que la seconde se glisse dans sa nuque pour appuyer davantage le baiser que je lui offre. Rapidement, ma langue se glisse contre la sienne, comme si elle y était dépendante. Ce sentiment de frustration qui s’était installé au creux de mon ventre est désormais vain, même si je m’attend à pire, quand je comprendrais que pour la seconde fois de mon existence, cette femme me rend complètement folle.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'ignorance pour repousser l'attirance (ellyden #3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» astuce pour repousser un chat
» Pierre qui protège contre l'ennemi
» quel pierre contre les entités nefaste?
» je cherche un moyen pour faire repousser mes racines de cheveux
» Vaccins, repousser le ROR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HAPPINESS INSIDE :: 
l'administration
 :: 
les souvenirs,
pour ne jamais oublier
 :: 
sujets terminés,
c'est du passé
-